Une Meguila écrite par une femme est-elle cacher ?

Premier chapitre d'un rouleau manuscrit du Livre d'Esther. Crédit : Chefallen
Premier chapitre d'un rouleau manuscrit du Livre d'Esther. Crédit : Chefallen

Pour ne pas faire durer le suspense, je vous donne la réponse d’emblée, une Méguila de Pourim écrite de la main d’une femme est strictement cacher.

L’importance de la question du point de vue halachique est liée à l’obligation de lire la Méguila d’Esther non pas dans un simple livre imprimé, mais dans un parchemin écrit à la main par un scribe selon des lois très strictes d’écriture, identiques à celles de l’écriture d’un rouleau de la Thora.

Sur l’écriture d’un rouleau de Thora, le Talmud, (Guittin, 45), précise qu’un homme et non une femme doit écrire le parchemin.

Or, écrit le Rav Ovadia Yossef, grand décisionnaire sépharade du XXè siècle, les femmes ont l’obligation de lire ou d’écouter la Méguila d’Esther. Par ailleurs, le miracle de Pourim est celui d’une femme. Nous devons donc poser la question si la Méguila peut être écrite de la main d’une femme.

Si la Reine Esther a écrit la Méguila, il y a quelque 2500 ans, la femme juives du XXI siècle peut écrire la Méguila d’Esther.

La question a été posée maintes fois par les sages. Le Hida et d’autres sages ont déjà écrit qu’une Méguila écrite par une femme était strictement cacher.

Le Rav David Oppenheim a donné une explication à partir du texte même de la Méguila : « Dans le texte de la Méguila, il est écrit La reine Esther, fille d’Avihail écrivit(Méguila d’Esther, 9, 29). »

C’est à partir de ces termes, que le Talmud, (Méguila, 19) a décrété que la Méguila, comme les rouleaux de la Thora, devait être écrite sur un parchemin, avec de l’encre et un porte-plume. Comment imaginer que la première Méguila écrite par Esther ne serait pas cacher ! C’est donc la preuve, qu’une Méguila, contrairement à un rouleau de la Thora peut être écrite de la main d’une femme.

En d’autres termes, si la Reine Esther a écrit la Méguila, il y a quelque 2500 ans, les femmes juives de génération en génération, peuvent elles aussi, apprendre les règles de la calligraphie hébraïque et écrire la Méguila d’Esther.

à propos de l'auteur
Katy Bisraor Ayache est journaliste et toénet rabbanit, avocate devant les Tribunaux rabbiniques d'Israël et spécialisée dans le Droit de la Famille. Cette profession d'avocate devant les tribunaux rabbiniques a longtemps été interdite aux femmes et l'ouverture d'un cursus par le Rabbinat représente un des grands acquis dans la lutte pour le statut de la femme au sein du judaïsme. Katy Bisraor est l'auteur du Blog, endirectdejerusalem.com, qui couvre l'actualité de la société israélienne, avec au début de l'année 2019 , plus de 10.000 abonnés. Katy a publié en mars 2013 aux éditions Inpress, " Israël, Chroniques intimes d'un pays, une journaliste raconte '' un livre à succès auprès de la communauté juive francophone. Et en 2016 le livre " Le Mariage, tout sur le mariage juif " aux éditions Pardess Créations. Elle a travaillé sur plusieurs études concernant le nouveau statut des femmes dans le judaïsme, les femmes ultra-orthodoxes ainsi que sur les femmes bédouines. Katy a été pendant plus de trente ans, de 1981 à 2018 la correspondante de Radio J en Israël et a couvert au quotidien l'actualité d'Israël pour la radio. Aujourd'hui, Katy représente devant les Tribunaux rabbiniques israéliens, des femmes (et des hommes ) dans leur procédure de divorce et dans leur combat pour obtenir leur guet.
Comments