Une marche blanche, des feuilles blanches : et si le tout avait viré au noir ?

Suite à cette marche blanche concrétisée il y a quelques jours je n’ai pas réussi à m’ôter de la vision l’objet usité durant celle-ci comme symbolique à cette marche; j’ai nommé : une feuille blanche, et pour cause…

Comme l’écrivait Paul Valéry dans son poème « La feuille blanche » :

« En vérité, une feuille blanche nous déclare par le vide qu’il n’est rien de si beau que ce qui n’existe pas »…

Alors il y a eu cette fameuse « marche blanche » avec des centaines de personnes : artistes, célébrités, personnes publiques en appelant à la paix, personnes empreintes de bonnes intentions, persuadées de la bonne foi de leur marche – action arborant fièrement une page blanche, et pourtant marche si vide de sens…

Ainsi, et pour reprendre les mots de Paul Valéry, « une feuille blanche nous déclare qu’il n’est rien de si beau que ce qui n’existe pas », hors la réalité a été, est toute autre… Cette réalité qui semble vous avoir totalement échappée…

Seriez-vous prêts à jurer que jamais, ô grand jamais un réel massacre, pour ne pas dire un pogrom n’a été perpétré dans le sud d’Israël avec plus de 1 200 personnes tuées; pas des victimes soldats armés jusqu’aux dents, pas des bases militaires, pas des personnes prêtes à en découdre avec l’autre, celui qui se trouvait à quelques kilomètres : teinte blanche de ce qui n’existe pas, de ce qui n’a pas existé et n’a certainement pas pu arriver ?

Seriez-vous prêts à considérer que 1 200 morts comme ça, pour rien, simplement parce qu’ils se trouvaient là, au mauvais moment peut être considéré comme un acte de paix délibéré provenant des voisins du Sud d’Israël ? Teinte blanche se teintant en rouge…

Accepteriez-vous l’idée de recherche de paix d’un peuple qui torture, massacre, éventre, décapite (hommes, femmes, enfants, bébés), et les détails empreints d’horreur ont déjà pu largement circuler sur le net et qui (apparemment) tout comme vous serait à la recherche de la paix, d’une paix ? Le blanc s’est de plus en plus teinté de noir…

Vous est-il possible d’imaginer une page blanche emplie de 240 otages y compris des bébés, des enfants détenus contre leur gré on ne sait où, encore vivants peut-être, mais qui peut le prouver ? La page/marche blanche commence à prendre des couleurs de gris…

La fameuse marche blanche pour la paix a-t-elle tenu compte ne serait-ce qu’une minute de la réalité de ces atrocités ? A-t-elle noté que face à des bêtes féroces et sanguinaires tous vos appels à la paix n’obtiendront aucun répondant si ce n’est d’éveiller d’autant plus leurs désirs de tuer ? C’est dorénavant une demi feuille/marche devenue charbon…

Avez-vous songé ne serait-ce qu’un instant à cette réalité israélienne par laquelle dès la création officielle et votée alors par la SDN (ONU actuelle) de cet état d’Israël les prédécesseurs de ces mêmes bêtes assoiffées de sang juif attaquaient cet état ? Et ce, sans cesse depuis ce fameux 14 mai 1948…

Il y a dans vos rangs, dans le monde, des milliers de voix en appelant à une solution à deux états qui serait « La Solution » pour la paix régionale… et il s’avère que la chose a été concrétisée et testée en 2005 avec le retrait de toute la population israélienne de la bande de Gaza laissant le champ libre afin de développer cette région comme ça l’était avec ces mêmes Israéliens. Et ?.. Des milliers de missiles et roquettes, des ballons incendiaires, des êtres inhumains par centaines désireux de tuer du juif, et peu importe lequel, laquelle…des civils de Gaza suivant ces animaux, pillant, applaudissant, bastonnant au passage quelques corps agglutinés de juifs. Il ne reste que peu d’espace blanc, incolore au bas de cette page, au sein de votre marche…

Marcher pour la paix : y aurait-il de plus noble désir, d’intérêt plus humain que celui-ci, de preuve que cette fameuse paix vous est chère ? Et pourtant votre marche n’est au final qu’une marche de suie couleur de nuit, par trop orientée non pas vers l’humain mais bel et bien vers une vérité, des vérités que d’autres, les autres vous jettent au visage et que vous acceptez sans sourciller, sans réféchir, sans rechercher l’historique et la véracité des choses…

Même si un accord semblerait permettre de recevoir nos premiers otages, nous avons toujours et encore après plus de 40 jours des centaines d’êtres humains retenus par des fauves avides de sang juif sans qu’aucun de vous ne se lève, ne crie haut et fort, ne manifeste…Nous trouvons tous les jours, des restes; comble de l’horreur des débris de nos proches, de nos amis, de ces juifs qui ne demandaient qu’à vivre en paix; pour beaucoup actifs dans les mouvements allant dans ce sens, aidant, assistant l’autre les autres derrière la frontière, et vos réactions, vos actions ?

Et je reprendrai ici à mon titre cette phrase réajustée de Paul Valéry : en vérité, une feuille de route/marche totalement sombre nous déclare par le manque d’objectivité qu’il n’est rien de si affreux et laid que ce qui ne veux être vu…

Sources : www.bonjourpoesie.fr

à propos de l'auteur
Marc Lev réside en Israël depuis 1985, est blogueur depuis plus de 15 ans quant au monde juif face à l'International, à la région du Moyen-Orient, aux mouvances islamistes; a publié divers romans liés aux problématiques régionales, au régime iranien, aux extrémismes ( "Demain ?", "Et si..", "Après-demain..?" ), et a de-même développé des dons artistiques en se spécialisant dans des créations de peintures sur supports de bois divers avec des expositions ici et là. Marc Lev, dans ses écrits hebdomadaires, tente de donner une vision de l'intérieur, depuis Israël, des problématiques touchant le judaïsme international, Israël, la région du Moyen-Orient... par lesquels il se veut porteur de matières à réflexion...
Comments