Tous les honneurs pour un antisémite de première classe en Flandre

La ville flamande de Torhout, surtout connue pour le festival rock de Torhout-Werchter, a nommé Luc De Scheemaeker ambassadeur culturel de la ville.

Information à première vue d’une banalité parfaite, mais plus que préoccupante en réalité.

Luc De Scheemaeker, caricaturiste connu sous le pseudonyme O-Sekoer (qui se prononce ‘au secours’ en néerlandais) a remporté le deuxième prix d’un concours de caricatures sur l’Holocauste organisé à Téhéran.

Son dessin consistait en une superposition du mur israélien et du portail ‘Arbeit macht Frei’ à l’entrée du camp d’extermination d’Auschwitz.

Mais l’individu ne s’est pas limité à cet exploit, puisqu’il a produit d’autres caricatures dont l’antisémitisme est encore plus flagrant, rappelant celles publiées en Allemagne nazie.

Ces dessins ignobles sont à voir avec le lien suivant : ici.

Pour l’un des principaux quotidiens flamands, ‘Het Nieuwsblad’, la désignation de Luc De Scheemaeker, comme ambassadeur culturel de Torhout est méritée, du fait de sa notoriété à l’étranger.

Le principal quotidien socialiste flamand, ‘De Morgen’, l’avait déjà encensé au moment où il avait remporté le prix obtenu à Téhéran.

à propos de l'auteur
Né le 13 novembre 1947 à Luxembourg, Maurice Einhorn est titulaire d'une Licence en Sciences Chimiques (1969) et d'un Doctorat en médecine (1976) à l’Université libre de Bruxelles. Il a collaboré régulièrement à Regards, hebdomadaire du Cercle Culturel Laïc Juif (Bruxelles) dans les années 70 et 80. Il entame une carrière dans le journalisme médical en 1984 et devient rédacteur en chef du Journal du Médecin entre 1985 et 2015. Il est le co-créateur et co-président du "Collectif Dialogue & Partage" qui promeut le dialogue judéo-arabe tout en luttant contre l’antisémitisme.
Comments