Souffrances iraniennes

L’Union européenne, les états qui la composent, la fédération de Russie, la république populaire de Chine soutiennent, chacune pour ses intérêts propres et stratégiques, le régime des mollah en Iran.

Ce régime phagocyte ses minorités nationales et religieuses, persécute les adeptes de la foie bahaïe, opprime en la contraignant sa jeunesse, les pans de sa population laïque ou religieuse qui ne partagent pas les règles islamistes.

Les jeunes iraniens, précisément, ne cessent depuis des années d’alerter vainement l’Europe, l’Amérique, le monde sur le désespoir qu’ils ressentent à vivre une vie sans rapport avec leurs aspirations. Ils demandent que les soutiens au régime des mollahs cessent. Ils expliquent que le régime des mollah est éloigné de la nature de l’Iran.

Rien n’y fait, leurs sollicitations demeurent sans réponse.

Il est dangereux, regrettable et impertinent de laisser ces populations à leurs désespérances. La jeunesse iranienne croît d’année en année. L’Iran est un Etat important pris en otage par des théocrates omnipotents. Jusqu’à présent, les alarmes de la jeunesse iranienne sont vaines. Mais vaine est aussi à moyen et long terme l’indifférence à leur sort.

Les peuples finissent toujours par se réveiller. L’oppression ne surpasse jamais la volonté des peuples à vivre et à vivre libre. Ce sera le cas en Iran. La rancœur contre le silence complice de l’oppression finira par se manifester. Le jeu des Etats qui abandonnent l’Iran à un régime qui coagule illégitimement les libertés apparaîtra alors à leurs désavantages.

à propos de l'auteur
Pierre Saba
Comments