Sociétale démocratie contre sociale démocratie décadente

Pixabay
Pixabay

La « sociale démocratie » connaît une désaffection croissante de leadership dans toutes les démocraties. Les causes sont profondes et reposent sur un abandon de défense des classes moyennes et populaires par la gauche convertie au social libéralisme et au multilatéralisme initié par Clinton, Blair, Obama et récemment par Macron.

Les classes populaires et les classes moyennes soumises à un déclassement dû à la mondialisation et aggravé par la crise sanitaire se retrouvent orphelines de leaders. Face à la désaffection de l’électorat, la « sociale démocratie » espère une récupération du corps électoral par la promotion de thèmes sociétaux.

Soutenue par tous les médias acquis à sa cause, la nouvelle gauche, essentiellement sociétale a mis en avant comme combat principal la défense des problèmes sociétaux qui agitent la société. La défense des droits de l’homme, les luttes anti discriminatoires et anti racistes sont désormais l’alpha et l’Omega de la politique de gauche, reléguant les problèmes économiques au second plan.

Cependant, les désindustrialisations dues à la mondialisation, si chère au social libéralisme et l’éclosion de l’économie numérique, au détriment des emplois et des micro entreprises restent les préoccupations essentielles des classes moyennes et populaires.

Il est improbable que les luttes sociétales puissent très longtemps compenser les frustrations matérielles de citoyens abreuvés de thèmes sociétaux jusqu’à plus soif. La gauche sociale démocrate a déserté son champ d’action historique de l’emploi et du niveau de vie pour privilégier l’univers sociétal de défense des droits.

Les mémoires d’Obama illustrent parfaitement cette désaffection des aspirations matérielles des démocrates au profit des considérations ethniques maladroitement évoquées à des fins politiques.

Voici l’analyse prospective d’Obama dont l’incompétence diplomatique et économique rivalise avec l’auto suffisance de l’homme qui se croit providentiel, tout en se gardant bien de le laisser paraître par une immodestie incommensurable. Mais cela n’a pas d’importance pour les médias qui s’enivrent d’admiration pour un tel vide sidéral.

Les combats pour les droits sont certes importants et riches de sens mais ils ne peuvent occulter les problèmes socio économiques qui restent les préoccupations majeures des classes moyennes et populaires. C’est la raison majeure de l’élection de Trump qui connaîtra tôt ou tard une résurgence. Les dernières élections présidentielles américaines se sont déroulées sur les thèmes de lutte contre les discriminations occultant les défis économiques et diplomatiques à venir.

Le retour en force des démocrates américains avec force médias va faire revivre les idéologies sociétales qui seront un probable champ de ralliement en lieu et place de volonté de résolution des réels problèmes économiques et sanitaires vécus quotidiennement par les classes moyennes et populaires, toutes ethnies confondues.

En effet, les illusions idéologiques sociétales ne peuvent faire oublier les réalités vécues au quotidien. Les citoyens des classes moyennes et populaires ont désormais le choix entre une sociale démocratie déficiente et une « sociétale démocratie » inefficiente et illusionniste. Sociétale.

à propos de l'auteur
Docteur en médecine, Gilbert est aussi médecin du travail, acupuncteur, homéopathe ainsi qu'enseignant de neurophysiologie.
Comments