« Si vous le voulez, ce ne sera pas un rêve  » Theodore Herzl

Le 14 février 1896,  le livre « l’Etat Juif  » de Benjamin Wolf Herzl, Theodore Herzl, dans lequel il propose la création d’un Etat Juif, fut publié.

Le 14 Mai 1948 soit 52 ans plus tard c’est la création de l’Etat Juif, une grande démocratie dans laquelle les minorités (arabes, homosexuels, chrétiens, musulmans, Druzes) trouvent leur place, le seul pays au Moyen-Orient où la liberté de culte et les libertés individuelles sont respectées et garanties pour tous, et dont nous continuons de célébrer les 70 ans encore en cette année. Des vies sauvées malgré l’adversité et les épreuves, Israël offre aujourd’hui au monde entier ses grandes et belles réalisations.

L’Etat Juif, qui est devenu aujourd’hui la Start-up nation, apporte au monde entier les solutions les plus innovantes dans tous les domaines depuis l’agriculture, la santé, l’eau, l’économie, la sécurité, la Technologie et j’en passe.

Comment ce qui n’était qu’un rêve au départ, est devenu une réalité par la volonté et l’action d’hommes et de femmes qui aspiraient à une vie meilleure.

Il y a 123 ans, notre monde de l’époque, baignait dans un environnement d’antisémitisme manifeste et violent. C’était l’affaire Dreyfus, et bien d’autres qui suivront jusqu’à la Shoah qui verra le massacre des Juifs par les nazis et leurs alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Grâce à la création de l’État Juif, les Juifs ont non seulement retrouvé leur terre ancestrale, mais ont un pays à eux. Ce qui n’était pas le cas pendant ces dures années d’épreuves et d’atrocités.

Certes, l’antisémitisme renaît encore en ces temps qui sont les nôtres, mais nous ne sommes plus dans les contextes du passé, même s’il faut redoubler de vigilance face à cet antisémitisme qui se développe et qui est parfois violent, allant jusqu’à ôter des vies.

Les pouvoirs publics et la société civile doivent déployer tous leurs efforts pour venir à bout de ce poison qui gangrène notre société. Car, ce dont nous avons besoin, et l’Etat Juif nous en donne l’exemple, c’est le développement durable, la lutte contre la pauvreté, les maladies et bien d’autres fléaux dont notre monde souffre, afin de faire lui un monde meilleur.

Dans cette optique, nous avons besoin de joindre nos efforts, d’agir ensemble, partager nos expériences, nos connaissances, notre expertise, notre savoir-faire etc.., pour faire face aux difficultés de notre temps. Il n’y a donc pas lieu de laisser de la place à des poisons nuisibles à notre société.

Lorsqu’il était encore ministre de l’Economie chargé du numérique, le Président de la République française Emmanuel Macron, disait aux i-Israéliens lors d’un voyage à Tel Aviv, « le monde a besoin de votre énergie« . L’année 2018 qui vient de s’écouler a vu se dérouler la saison France-Israël qui était l’occasion de partage d’expériences et de savoir-faire entre ces deux pays.

Cette Saison a été une occasion de dialogue et d’échanges libres entre les artistes, les intellectuels, les scientifiques, les chercheurs, les chefs d’entreprises et bien d’autres talents des deux pays. C’était l’occasion pour Israël de faire découvrir aux français la richesse de sa culture contemporaine, que le grand public français ne connaît pas suffisamment. Quant à la France, ce fut l’occasion de mettre en avant le dynamisme de ses jeunes talents et de son tissu économique.

Ce fut donc un temps privilégié d’échanges fructueux entre les femmes et les hommes de la Start-up nation et de la French Tech, qui ont non seulement permis de renforcer les liens existants, mais également de jeter les bases d’une coopération future encore plus prometteuse. C’était aussi l’occasion pour les dirigeants des deux pays de se rencontrer autour des questions politiques, sociétaux notamment la lutte contre l’antisémitisme, et des sujets d’actualité.

Oui, le monde a besoin de l’énergie et du savoi-faire de l’Etat Juif.

L’Etat Juif continue de s’ouvrir au monde à travers sa diplomatie et de MASHAV son agence de coopération internationale, qui depuis plus de 60 ans, pilote les actions d’Israël visant à responsabiliser les individus et les communautés de divers pays de la planète.

Le but poursuivi étant de partager avec ces individus et ces communautés, les outils et le savoir-faire de l’Etat Juif, afin de faire parvenir à un développement et une transformation durable au sein de leur propre société.

Sur le plan humanitaire, l’Etat Juif est encore présent face aux catastrophes naturelles et épidémies qui frappent certains pays et ne cesse de déployer son énergie pour courir vers d’autres peuples en danger, en leur apportant son aide, comme ce fut le cas pour le Brésil à la fin du mois de janvier 2019.

Israël s’emploie également à rechercher constamment des solutions à une paix durable et à stabilité de la région du Moyen-Orient. C’est à cet effet, que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, participe au sommet réunissant plus de 60 pays à Varsovie en Pologne, pour aborder les questions de la sécurité du Moyen-Orient et au delà, face à la menace iranienne.

A travers ces quelques lignes, et les actions que mène l’Etat Juif au sein et avec les nations, nous pouvons constater combien le rêve de Herzl était porteur d’espoir et de promesses non seulement pour le peuple Juif, mais également pour l’humanité entière.

Nous souhaitons au peuple Juif une longue vie et un avenir plein de réussites et de prospérité, dans ses projets et dans ses relations avec l’humanité toute entière.

Et bonne fête d’amour partagé !

à propos de l'auteur
Diplômé de l'Ecole Supérieur de gestion de Paris et du CNAM de Paris Master en Audit et Contrôle de Gestion. Paul est aussi diplômé d'un Master en Sciences de Gestion, mention Prospective stratégique, Organisation et Management. Il a étudié l'économie de Développement à l'institut international de la Istadrut à Kfar Sava en Israël.
Comments