Pour que Pessah soit une fête de libération pour tous !

Pessah approche à grands pas et l’association Hasdei Naomi se prépare déjà à soutenir des centaines d’Israéliens. L’objectif, cette année, est d’atteindre 10 000 colis alimentaires cashers pour Pessah et des bons d’achat.

Des bénévoles sont venus tous les jours dans nos centres logistiques préparer les colis alimentaires pour Pessah : merci pour leur aide !

Pessah est connue comme une fête familiale, avec beaucoup de nourriture sur la table, et des produits alimentaires qui coûtent plus cher que le reste de l’année… Beaucoup de gens n’auront pas les moyens d’acheter des produits alimentaires cashers et de fêter dignement Pessah. En plus, le coût de la vie en Israël ne fait qu’augmenter…

Hasdei Naomi œuvre pour que Pessah soit une fête de libération pour tout le monde !

Nous avons donc commencé à distribuer des colis alimentaires cashers pour Pessah, des cadeaux et des fruits et légumes aux personnes âgées et survivants de la Shoah grâce à vos dons. Et il nous reste, que quelques jours pour poursuivre cette opération dans tout Israël ! Nous comptons sur vous, afin de distribuer 10 000 colis alimentaires cashers pour Pessah et des bons d’achat aux personnes âgées, aux survivants de Shoah et aux familles nécessiteuses !

Le 31 mars a été notre première journée de distribution de colis alimentaires cashers pour Pessah : une journée riche en émotions. Nous sommes arrivées à Beit Shemesh avec notre camion, remplis de fruits, légumes, colis alimentaires et cadeaux pour des personnes âgées et survivants de Shoah. Nous avons installé à l’intérieur de la salle : les colis et cadeaux et à l’extérieur les fruits et légumes..

Deux écoles sont venues nous aider bénévolement avec beaucoup de joie et d’énergie : l’École Atid Sharar et l’École Shaalé Torah. Ils se sont occupés des fruits et légumes à l’extérieur afin que chaque personne puisse venir se servir, après avoir reçu son colis alimentaire casher de Pessah et son cadeau.

La nouvelle génération a aussi aidé l’ancienne génération à porter ces colis…
Une journée riche en émotions…

Aidez-nous à poursuivre cette opération dans tout Israël.
Un don pour vous, c’est pour eux, des repas pour les fêtes !
Aidez-nous à les aider ! Ensemble, organisons leur une Pâque Cashère et Heureuse.

La fête de Pessah est une fête de libération et d’Emouna. Ensemble, nous pouvons changer les choses.

Et ensemble nous pouvons faire en sorte que personne ne passe le Seder et la semaine de Pessah avec la faim : https://www.hasdei-naomi.org/

 

à propos de l'auteur
Association s'occupant des nécessiteux en Israël. Hasdei Naomi a été fondée en 1984 par le Rabbin Yossef Cohen. Yossef travaillait comme chauffeur de bus pour une entreprise privée à Tel-Aviv. Lors de nombreux voyages en bus, Yossef a été témoin de la pauvreté. Il a vu des enfants qui n’avaient pas de repas, qui portaient des vêtements déchirés, troués… Lorsque Yossef a vu ces images, il a décidé d’agir. Yossef a transformé le bus en une organisation caritative mobile avec l’approbation de la compagnie de bus. Il passait d’appartements en appartements à la fin de chaque journée de travail, recueillant des dons de nourriture et de matériel. Chaque soir, il rangeait tous les biens et nourriture qu’il recevait dans des paquets et les distribuait aux familles nécessiteuses. Les activités de Yossef se sont développées, ses enfants l’ont rejoint et l’ont aidé à gérer la petite association. Au fil des années, l’association s’est agrandie ! De nombreux bénévoles ont rejoint l’association, des entrepôts de collecte ont été mis en place, et des points de collecte de dons ont été dispersés (Maman, tu nous as promis un poulet pour Chabbat). Yossef a quitté son emploi de chauffeur et a consacré tout son temps à l’organisation. Aujourd’hui, Hasdei Naomi est une association avec 38 ans d’activités, 45 points de distribution répartis à travers le pays, et quatre centres logistiques. 20000 bénévoles actifs distribuent de la nourriture sèche et de la nourriture réfrigérée chaque semaine aux personnes dans le besoin.
Comments