Ouverture des Consulats Généraux de Côte d’Ivoire et Burkina Faso à Laâyoune et Dakhla

Faites vos jeux responsables algériens ! Rien ne va plus ! La République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ouvrent des Consulats Généraux à Laâyoune et Dakhla

Ces deux informations sont tombées tels des couperets pour les responsables algériens et leurs pantins du polisario au point qu’ils en sont restés estomaqués et sans voix.

Ces bonnes nouvelles pour le Royaume du Maroc sont venues d’Abidjan et de Ouagadougou, respectivement le 29 janvier et le 05 février 2020, avec l’annonce de l’ouverture d’un Consulat Général ivoirien à Laâyoune, et celui d’un Consulat Général burkinabé à Dakhla.

Ces deux décisions visent à rapprocher davantage l’administration consulaire des ressortissants ivoiriens et burkinabés vivant dans le Sud marocain, à renforcer leur protection consulaire et à amplifier davantage les liens d’amitiés et de coopération qui unissent les trois pays

A noter que la succession de représentations diplomatiques de pays africains à Laâyoune et Dakhla, représente un revers sans précédent pour le polisario et pour ses mentors algériens mais est également l’expression d’actes politiques forts et d’un soutien sans faille au Maroc mais aussi devrait permettre de booster les relations économiques et commerciales qu’entretient le Maroc avec ces pays et ce, à la faveur des investissements conséquents qui y sont consentis par le Royaume du Maroc. C’est pourquoi il faut s’attendre à de nouvelles ouvertures par d’autres pays pas forcément africains.

Après les îles Comores, la Gambie, le Gabon, la Centrafrique, Sao Tomé-et-Principe, la Côte d’Ivoire, c’est au tour du Burkina Faso de décider d’ouvrir un Consulat Général au Sahara marocain, confirmant ainsi l’élan généralisé de soutien africain à la marocanité du Sahara.

Cet élan de soutien franc et de plus en plus prononcé à la marocanité du Sahara s’inscrit en parfaite harmonie avec le discours historique prononcé par le Roi Mohammed VI, le 06 novembre 2019, à l’occasion du 44ème anniversaire de la Marche Verte, qui a été à l’origine de la décolonisation des Provinces du Sud marocain.

Un remarquable rush diplomatique africain s’organise ainsi vers les Provinces sahariennes marocaines pour que des pays d’autres continents, tels l’Europe, voire les Amériques, emboîtent le pays aux pays africains et ouvrent, à leur tour, des représentations consulaires à Laâyoune et Dakhla.

Ces actes concrets consolident dans les faits la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur ses Provinces sahariennes, comme en témoigne l’établissement de la compétence juridique du Maroc sur ses frontières maritimes et sur ses frontières aériennes.

Ainsi donc, le Maroc vient donc de porter un sacré coup aux coquins algériens. Comme quoi, on a beau essayer de travestir l’Histoire, la vérité finit toujours par émerger. Et quand on se la prend en pleine gueule, ça fait très mal, n’est-ce pas Monsieur T.Bone, Président du cirque algérien, généraux et autres apparatchiks algériens !

à propos de l'auteur
Farid est marocain, spécialiste en sciences politiques, Relations Internationales et Economie Politique
Comments