Norme religieuse contre norme publique

Photo d'illustration - Photo : Mohammed Tawsif Salam - CC-BY-SA 3.0
Photo d'illustration - Photo : Mohammed Tawsif Salam - CC-BY-SA 3.0

Le 11 octobre 2019, à Dijon, une accompagnatrice d’enfants venus observer le fonctionnement de l’assemblée régionale de Bourgogne-Franche-Comté portait un voile islamique.

Ce voile a provoqué en séance plénière, altercations, citations de textes de lois et règlements. A l’origine de l’incident, la demande d’un conseiller régional du rassemblement national du retrait immédiat du voile. La présidente de séance a refusé la demande.

La demande du conseiller régional a été mal formulée. Elle s’appuyait sur la « loi », alors que celle ci prohibe le voile intégral couvrant le visage mais non le voile laissant le visage découvert. C’est donc aisément que la demande a été rejetée.

Pour autant, le comportement de la porteuse du voile pose deux points essentiels. Le premier consiste à regretter son sourire alors que rien ne s’y prêtait, ni la gêne, ni la moquerie, ni quoi que ce soit. Le second consiste à porter une appréciation négative relative à sa fonction d’accompagnatrice d’enfants en public et précisément en observation du fonctionnement d’une institution républicaine régionale.

Même convaincue de son bon droit, elle aurait été mieux inspirée de quitter les lieux ce qui aurait évité les insultes et autres incivilités en séance. Elle aurait ainsi évité l’interruption des travaux de l’assemblée régionale. Elle a préféré se maintenir, donner aux enfants dont elle avait la charge une image violente de son voile et du fonctionnement du conseil régional. Elle accorde manifestement plus d’importance au port de son voile qu’au bon fonctionnement des pouvoirs publics.

Cet incident révèle a priori trois inquiétudes.

La différence de traitement du voile en France et dans certains Etats à majorité musulmane qui en restreignent le port (Azerbaïdjan, Tadjikistan, etc)

La désolidarisation avec les femmes qui refusent le port du voile et la modération des mouvements féministes sur la question.

Le lien objectif entre ce genre de singularité et le développement idéologique du salafisme en France.

à propos de l'auteur
Pierre Saba
Comments