Lorsque le roi du monde marche sur la tête

Alors que la guerre fait rage en Syrie, en Irak et au Yémen, que l’Iran, qui poursuit sa marche hégémonique au Moyen-Orient en contrôlant Damas, Bagdad, Beyrouth et Sanaa, est en train de mettre à genoux l’exécutif américain et les chancelleries occidentales à travers un honteux « deal » digne de Chamberlain, que la Corée du nord continue de défier le monde libre et d’imposer à son peuple la pire dictature actuellement en place, que Poutine ridiculise un peu plus tous les jours un Obama de plus en plus faible et mou du genou, « le roi du monde » ne trouve rien de mieux à faire que de s’occuper d’Israël, petit pays, grand comme deux départements français, entouré de dictatures et de pseudos monarchies arabes !

Obama, pris dans la tourmente de ses atermoiements et de ses hésitations à éradiquer le monstre qu’il a contribué à créer par son départ honteusement précipité d’Irak, voudrait donner à Benjamin Netanyahu, une leçon de faiblesse diplomatique dont lui seul a le secret !

Il déclare sans aucune gêne que les exigences de notre Premier ministre de reconnaissance d’Israël en tant qu’état juif ainsi que sa condition d’un état palestinien démilitarisé « nuisent à la crédibilité d’Israël » quant à son réel désir d’aboutir à un accord permettant la création d’un tel état !

ALORS QUOI ?

Faudrait-il accepter qu’Israël, seule nation juive au monde ne puisse se revendiquer et exiger d’être reconnue comme telle ?

Faudrait-il aussi accepter de prendre le risque de se trouver à portée de missiles à moins d’un kilomètre de notre capitale, ou à quinze kilomètres de nos centres urbains et de nos installations vitales ?

Faudrait-il, alors que le Hamas au sud et le Hezbollah au nord n’en finissent plus de travailler à l’éradication de notre pays, que nous acceptions de les voir prendre pied au centre et restions les bras croisés à les regarder faire ?

Non Monsieur Obama, les exigences de notre Premier ministre ne nuisent aucunement à la crédibilité d’Israël, elles constituent l’essence même de sa pérennité !

Nous, citoyens d’Israël, n’accepterons pas d’être sacrifiés sur l’autel de vos ambitions !

Nous n’accepterons jamais de servir de monnaie d’échange pour que vous puissiez marquer votre désastreuse présidence d’un pseudo succès diplomatique sur la scène internationale qui se révélera, à moyen terme, être un danger mortel pour toute la région et bien au-delà !

Comme tous ceux qui ont oeuvré à notre destruction, vous passerez Monsieur le Président, et le monde retiendra qu’un petit peuple, avec l’aide d’un grand Dieu, a survécu !

Et l’histoire se souviendra de ce « ROI DU MONDE » QUI MARCHAIT SUR LA TETE !!!!

à propos de l'auteur
Né en 1961 à Tunis, Lucien passe la plus grande partie de sa vie en France où ses parents émigrent avant la guerre des Six Jours. Pur autodidacte, il effectue sa carrière dans le textile et décide, en 2008 de faire son Alya avec sa femme et ses trois garçons. En Israël, deux filles agrandissent la famille et il partage aujourd'hui son temps entre l'éducation de ses enfants et la défense d'Israël sur les réseaux sociaux.
Comments