L’imam Chalghoumi récompensé par le centre Simon Wiesenthal

L’imam Chalghoumi récompensé par le centre Simon Wiesenthal et ovationné par Hollywood

Le centre Simon Wiesenthal a remis cette semaine la médaille du courage à Hassen Chalghoumi, Président de la Conférence des Imams.

Tout Hollywood était présent et a ovationné l’Imam Chalghoumi en l’encourageant à continuer son combat contre l’antisémitisme. Des producteurs, des acteurs ont tous écouté son discours sur la paix et la tolérance.

L’Imam, très ému de cette récompense, a déclaré que : « Ce soir est très particulier pour moi. Mon combat c’est celui d’une vie, de chaque instant. C’est d’abord celui d’un homme qui croit en l’humanité. C’est aussi celui d’un Imam, porté par la dévotion à l’Islam, convaincu que l’antisémitisme, le racisme et l’extrémisme n’ont pas droit de cité. C’est le combat au nom de l’Islam des Lumières, qui porte en lui-même l’amour, le respect de l’autre et des droits de l’homme. »

A l’heure où de nombreuses communautés autour du monde félicitent et encouragent l’Imam Chalghoumi. A l’heure où de nombreux Gouvernements demandent à Hassen Chalghoumi de venir encourager le dialogue inter-religieux, nous devons être tous derrière lui et l’encourager dans son combat.

Au nom de nombreux amis qui souhaitent la paix dans le monde, je n’ai qu’un mot à dire : merci Hassen Chalghoumi pour ce combat pour la tolérance.

Eric Gozlan

L’imam Chalghoumi récompensé par le centre Simon Wiesenthal (Crédit : autorisation)
L’imam Chalghoumi récompensé par le centre Simon Wiesenthal (Crédit : autorisation)
à propos de l'auteur
Éric Gozlan est né en 1964. Il a vécu une grande partie de sa vie en Israël au kibboutz et a servi dans une unité combattante de Tsahal pendant la première guerre du Liban et la première Intifada. Il étudie l’économie en Israël. De retour en France, il est reçu au troisième concours de l'École Nationale de la Magistrature et a travaillé de nombreuses années dans le milieu bancaire et au Conseil de l’Europe. En dehors de son parcours professionnel, Éric a toujours été intéressé par le social et les relations interreligieuses. Il pense qu’il est possible d’arriver à la paix par la religion (puisque les guerres partent souvent de celle-ci). C’est pour cette raison qu’il s’emploie en France à travailler sur le dialogue interreligieux et ce notamment avec l’Imam Chalghoumi Il a été nommé il y a peu par le roi des Roms ambassadeur de sa cause pour la France et a reçu la médaille de la paix en Roumanie. Éric est souvent invité à des congrès pour la paix pour donner son expertise sur certains problèmes Il a participé à deux nombreux colloques sur la paix et le dialogue inter religieux en Corée, Russie, Etats-Unis, Bahreïn, Belgique, Angleterre, Italie, Roumanie… Il est Directeur exécutif de l’Union des Peuples pour la Paix Eric Gozlan écrit dans plusieurs revues dont le Nouvel Observateur en France, Times of Israël en Israël et a publié dernièrement, suite à une demande du Vatican, une étude sur l’apostasie dans le Judaïsme
Comments