Les arabes ne veulent qu’un état ! Chiche !

L'ambassadrice palestinienne auprès des Nations Unies, Karen Riyad Mansour, écoutant les orateurs lors d'une réunion sur le Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, mercredi 20 novembre 2019 au siège des Nations Unies. (Photo AP / Mary Altaffer)
L'ambassadrice palestinienne auprès des Nations Unies, Karen Riyad Mansour, écoutant les orateurs lors d'une réunion sur le Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, mercredi 20 novembre 2019 au siège des Nations Unies. (Photo AP / Mary Altaffer)

Qui n’a pas encore compris pourquoi les Palestiniens et cela de tout temps, ne veulent en fait, qu’un seul état et surtout pas deux comme tout le monde le croit, voici pourquoi :

Ils ont refusé tous les accords internationaux pour ne pas avoir un jour, à accepter La Résolution votée par l’ONU, à savoir, deux états pour deux peuples, avec beaucoup d’intelligence et de vision à long terme, ils avaient compris qu’accepter un état arabe à côté d’un état juif rendrait par la suite, impossible toute velléités d’éliminer cet état juif dont ils ne veulent pas accepter l’existence, comme le leur avait conseillé leur fameux Mufti de Jérusalem, l’allié d’Hitler pendant la seconde guerre mondiale, qui voulait plus qu’Hitler tuer tous les juifs de la planète aussi vite que possible, il faut le savoir, rien n’a, ni changé , ni évolué, qu’on se le dise.

Tous ceux qui ont essayé de conclure des accords avec les Palestiniens ont dû se rendre compte qu’en fait, ce conflit n’a jamais été un conflit territorial mais un conflit ethnico-religieux, la « Oumma » musulmane ne pouvant concevoir que sur une terre qu’ils estiment musulmane, des juifs et encore moins un État juif, puisse s’y installer en tant qu’Etat.

Ceux qui ne veulent pas se rendre à l’évidence devront m’expliquer pourquoi aucune négociation n’a réussi, même quand certains Premiers ministres israéliens depuis des dizaines d’années, avaient offert aux palestiniens jusqu’à 100% de leurs revendications qu’ils ont refusées d’un revers de main.

La raison à mon avis saute aux yeux, elle est évidente, les Palestiniens ont décidé secrètement mais intelligemment, de refuser toute solution, même celle acceptants 100% de leurs revendications officielles, parce qu’ils attendent que la solution à deux États devienne impossible à réaliser sur le terrain, au train le pensent-ils, où vont les constructions et implantations de villages juifs en Judée-Samarie.

Un jour ils diront (certains le disent déjà mais officieusement) officiellement à la face du monde, qu’ils ne peuvent plus accepter un état devenu un « gruyère suisse » et qu’ils souhaitent, en définitive, plutôt être annexés par Israël, ne pouvant accepter de vivre sur un territoire si exigüe avec des « trous » tels que l’on veut leur imposer, c’est que M.Abbas à sous-entendu dernièrement au Conseil de Sécurité.

Alors pourquoi attendent-ils ce moment, la raison c’est qu’ils tablent sur une démographie supérieure à celle de la population juive, et, que si Israël annexait les territoires palestiniens, dans à peine 5 à 10 ans, ils seront plus nombreux que les juifs et que, dans cet État juif et démocratique, ayant le droit de vote selon le principe une vote-une voix, ils pourront prendre le contrôle d’Israël, démocratiquement, seul moyen ils en sont sûrs, de « rafler » la mise et le pouvoir dont ils ne réussiraient pas à s’emparer sans l’annexion totale des territoires récupérés par Israël, après la guerre des 6 jours en 1967.

Il faut dire que c’est ce qui risque d’arriver, si dans les 20 à 40 ans, deux à trois millions de juifs ne faisaient pas leur Alyah, les Arabes seront majoritaires, je ne verrai dans le cas inverse que cette perspective pour « supporter » une annexion telle que présentée ici, puisque déjà chaque année la population juive augmente alors que les arabes qui n’en peuvent plus d’attendre de meilleures conditions de vie qui ne viennent pas, s’expatriant tous les ans vers des pays étrangers, qui leur ouvrent les bras avec plaisir.

Si 35.000 Juifs arrivent chaque année, en 20 ans, et vingt ans cela passe vite, environ 1 million de Juifs vont faire leur Alyah, en 40 ans, cela fera 2 Millions, ceci si la situation des Juifs ne se détériorait pas en diaspora, on comprend bien d’après tous ces critères, que l’Etat juif dans 20 à 40 ans pourra annexer tous les territoires recouvrés, sans avoir peur d’être un jour absorbés, on aura le même pourcentage qu’aujourd’hui, c’est-à-dire, 80% de juifs et 20% de non-juifs.

C’est ce qu’attendent les Palestiniens, pas leurs dirigeants corrompus, mais leur peuple, qui voit tous les jours, le niveau de vie excellent de leurs frères arabes qui sont israéliens qui ne se sont pas sauvés en 1947/49 faisant confiance aux juifs, sachant qu’ils vivraient beaucoup mieux sous leur direction que dans n’importe quel autre État arabe, ils avaient bien vu…

Conclusion deux options s’offrent à nous dans cette région, soit les dirigeants qui vont remplacer un jour qui ne saurait tarder, M.Abbas et M.Erekat seront du même acabit qu‘Arafat, soit ils auront la trempe du Président génial Égyptien, M.Al Sadate, dans ce second cas, peut-être arriverons-nous à mettre fin à ce conflit centenaire.

Sinon, ce que j’envisage sera la seule alternative crédible et possible, Israël peut tenir ce statuquo encore 20 voire 40 ans en attendant sereinement les deux à trois millions de juifs qui nous rejoindront immanquablement comme je l’ai prédit ci-dessus.

Dans ce scénario, peut-être que Gaza devra être exclu ou qu’après avoir été désarmé et démilitarisé, ce territoire soit, ou autonome ou rattaché à l’Egypte voire également annexé, ce qui donnera la possibilité à Israël de profiter de cette main-d’oeuvre pour dynamiser l’économie du Néguev, comme je vous le dis, tout cela, c’est du gagnant-gagnant, aucun de ces scénarios ne me fait peur, Aâm Israël Haï !

à propos de l'auteur
Dans son blog, Serge parlera du conflit israélo-arabe, de relations internationales, et d'Israël face aux medias dans le monde
Comments