Le numérique de demain, inclusif, productif et créateur de valeur, en France et en Israël

Pixabay
Pixabay
Daniel Sperling

Daniel Sperling, adjoint au maire de Marseille de 2001 à 2020, délégué à l’innovation et au développement par le numérique, ancien Conseiller Régional délégué au numérique, ancien conseiller politique au Crif, s’est rendu à plusieurs reprises au DLD Tel Aviv pour renforcer les liens avec Israël. Son livre « Le numérique au service du lien social : de la smart city aux territoires innovants » (*) vient de sortir.

La crise sanitaire a confirmé incontestablement la révolution apportée par le numérique. Celui-ci s’est imposé comme l’un des outils de première nécessité. Avec les témoignages de différents acteurs de la ville intelligente, Daniel Sperling dresse un constat : « le territoire urbain est plus que tout autre le lieu d’expérimentation de nouvelles pratiques sociales ». La digitalisation a impacté profondément et rapidement toute la société : économie, éducation, santé, gestion de l’énergie, habitat, lutte contre l’exclusion.

La ville intelligente, qui s’illustre par la création d’emplois et l’offre de transports de haute qualité, se doit aussi d’être une ville sensible, avec une priorité donnée aux usages individuels. L’auteur mentionne en particulier la généralisation des applications utilisant les fonctionnalités GPS des smartphones. L’application gratuite lancée par la start-up israélienne Waze, de plus en plus utilisée sans l’implication des services publics de la route, en est l’un des symboles.

Israël, de la Start-up nation à la Scale-up nation 

L’ancien adjoint au maire de Marseille a été le témoin de l’essor de la French Tech à Tel Aviv, cette communauté réunissant plus de 1000 entrepreneurs, investisseurs et employés Hi-tech unis par un même objectif, celui de créer des ponts entre les écosystèmes français et israéliens. Son ouvrage aborde l’émergence d’un nouveau modèle : faire des économies tout en maximisant le niveau de service, grâce à la mutualisation des moyens techniques, humains et financiers et avec une gouvernance conjointe entre privé et public.

Nous sommes entrés dans la 4ème révolution industrielle et Israël, qui compte des Tech Champions à fort potentiel de croissance à l’international, a réussi sa mue, en passant de la start-up nation à la scale-up nation. Coffre-fort numérique de l’Europe, le territoire Aix-Marseille, qui est au cœur de la connectivité Télécom / internet entre l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient, a multiplié les partenariats avec Israël, impulsant une nouvelle dynamique… L’un des plus éminents exemples étant The camp, cet écosystème de création et d’innovation lancé en 2017 à Aix-en-Provence, qui affiche un destin commun avec le Technion de Haïfa.

Lucide, Daniel Sperling revient sur la dimension salutaire de cette crise à la fois sanitaire et économique : « Le consommateur n’est pas toujours conscient de l’empreinte carbone du numérique (équivalente à l’activité du transport aérien, c’est-à-dire 3 à 4% de gaz à effet de serre), qui risque de doubler au cours des dix prochaines années. Au « toujours plus », qui détruit la planète autant qu’il ne creuse les inégalités, doit se substituer le numérique responsable symbolisé par le « Green I.T ». S’il n’est nullement question de remettre en cause les perspectives initiées par cette nouvelle ère industrielle très prometteuse, Daniel Sperling préconise par conséquent quelques conseils pour les décennies à venir.

Trois leviers s’imposent pour que le numérique devienne un vecteur de durabilité. Il doit d’abord réduire sa propre empreinte environnementale trop énergivore, en focalisant sur la sobriété. Il doit aussi devenir un levier de transition écologique et solidaire pour les autres secteurs économiques. Enfin, avec le concours de la sphère économique et de la recherche, il doit impliquer tous les citoyens dans cet effort de modération. De nouvelles filières génératrices d’emploi et de cohésion sociale vont émerger. L’Afrique fera aussi partie du jeu, du fait de la complémentarité énergétique et multiculturelle. Cela augure de nouveaux enjeux pour Israël, dont les liens se sont multipliés avec le continent ces dernières années, dans des domaines aussi divers que l’agriculture, le commerce, la sécurité, la diplomatie…

(*) Le livre peut être commandé en scannant le QR code.

Pour plus d’informations sur l’auteur : https://www.danielsperling.com

à propos de l'auteur
Diplômée de l’Ecole de journalisme et de communication de Marseille, Magali fait le choix d’un parcours éclectique. Ses sujets oscillent entre le sport, l’écologie, la politique, ou encore l’actualité internationale. Après une expérience au Petit Journal.com de Londres, un parcours de journaliste sportif, elle a collaboré à plusieurs médias francophones (La Presse de Tunisie, Le Soir...). Elle travaille actuellement pour divers journaux israéliens et communautaires depuis la France.
Comments