Le leadership et la représentativité des Juifs Noirs

Crédit : Guershon Nduwa
Crédit : Guershon Nduwa

Être représentatif pour être crédible.

Avant même d’approfondir la définition de la crédibilité, ceci nécessite un effort persévérant de connaissances du sujet. Dans quelle mesure est-il important de bien représenter les Juifs Noirs ?

Cette question vient souvent en succession rapide ces dernières années alors que nous voyons des gens faire exactement les contraire tout en représentant sur une base de méconnaissance.

Il est clair que la connaissance est le fondement sur lequel un sujet approprié devrait être bâti et étayé par une attente claire. L’identification d’un sujet participe à la représentation que les personnes s’en font et indirectement à la participation de ces dernières.

L’exemple n’est pas la chose principale pour influencer les autres, c’est la seule chose.

Un comportement approprié peut être un vaste sujet de mauvaise interprétation.

La légitimité sur un sujet repose sur des rapports interpersonnels et une connaissance historique communes. Il ne faut pas que le positionnement desserve le sujet et que celui-ci soit employé par leurs principaux porteurs.

Parce que l’adhésion à un code de sentiment partagé est, le plus souvent, implicite et tend à sous-estimer son importance dans des situations où une confiance devient une routine.

Mais il arrive aussi qu’on la sous-estime là où elle n’existe pas. Et les résultats peuvent alors confiner au désastre. La crédibilité relève d’une patiente construction historique et des connaissances.

Ce n’est pas un exercice de style mais une ressource très importante notamment au début d’un sujet lorsque peu de personnes connaissent les tenants et les aboutissants de celui-ci.

Les structures ne peuvent fonctionner qu’en relation directe avec des sujets. Il ne suffit pas de communiquer, même bien, pour convaincre.

à propos de l'auteur
Guershon Nduwa est le président de la communauté juive noire de France.
Comments