Le Grand Rabbin Sacks et la perspective d’une morale du futur

Le rabbin Lord Jonathan Sacks remet le Prix humanitaire à Meira Aboulafia d'IsraAid lors du Gala du TOI au Waldorf Astoria Grand Ballroom à New York, en janvier 2015. Photo illustrative (Blake Ezra/Autorisation)
Le rabbin Lord Jonathan Sacks remet le Prix humanitaire à Meira Aboulafia d'IsraAid lors du Gala du TOI au Waldorf Astoria Grand Ballroom à New York, en janvier 2015. Photo illustrative (Blake Ezra/Autorisation)

Sur la perte de valeurs morales dans nos sociétés, le Grand Rabbin Sacks nous interpelle sur le respect de certaines valeurs morales sociales. L’on remarque de plus en plus la perte de valeurs morales dans nos sociétés contemporaines et la montée en puissance de l’individualisme.

Le Grand Rabbin Sacks soulignait le rôle capital de la société dans l’éducation de sa composante. Tout le tissu social sert de cadre d’action. Tout le monde doit être concerné par l’éducation et devrait occuper une place particulière.

Sa structuration et sa modification se font en fonction de l’évolution des moeurs et de l’interprétation des valeurs sociales. Selon lui, « le domaine de l’éducation est pour toute société la pierre angulaire de la construction de son avenir. Et pour une société donnée, c’est par l’éducation qu’elle se perpétue dans son être physique et social.

La communauté constituée dans l’immanence des liaisons interhumaines l’emporte sur l’objectité logico-politique transcendante.

Pour ce faire, la théorie à double niveau du philosophe allemand Jürgen Habermas semble nous y inspirer. Il est donc important que l’éducation morale prenne en compte non seulement le monde vécu mais aussi intègre les valeurs qui cadrent avec les différents systèmes.

L’éducation doit avoir un caractère collectif prononcé, une globalité au niveau de la société.

Comme pour Jürgen Habermas « Au cours de notre développement, nous avons vu que la responsabilité de la société qui doit être un modèle pour la jeune génération,
de même que la prise en compte des différents systèmes sociaux et le retour à certaines valeurs morales seront bénéfiques dans la perspective d’une morale du futur« .

Nous voyons également cette idée chez Sartre et Proudhon.

à propos de l'auteur
Guershon Nduwa est le président de la communauté juive noire de France.
Comments