Le dernier métro de Gaza et les nouveaux collabos

François Truffaut a décrit superbement dans son film “Le dernier métro”, le processus utilisé par les collabos de l’époque pour livrer au lynchage et à l’occupant allemand les juifs dont ils voulaient réduire à néant l’existence.

Darquier de Pellepoix, l’antisémite historique publiait dans sa presse des calomnies immondes sur un juif choisi comme cible, le qualifiant d’anti-patriote et d’anti-allemand, le livrant ainsi à l’ennemi.

Aujourd’hui des leaders d’extrême-gauche, alliés aux islamistes, livrent des journalistes juifs à la vindicte populaire et au lynchage, les qualifiant d’islamophobes fanatiques et racistes.

Ces journalistes juifs français ont le courage de condamner les meurtres et exactions commis par le Hamas, ce qui équivaut dans les termes de leurs nouveaux alliés à une fatwa. C’est dire si leur conversion à l’islamo-fascisme est désormais une réalité.

La question posée est de savoir si dans l’arc politique républicain, ces comportements sont acceptables, et si on ne doit pas les considérer comme collaborateurs avec les ennemis de la république.

Leur proximité avec le Hamas en fait les derniers admirateurs du dernier métro de Gaza.

à propos de l'auteur
Docteur en médecine, Gilbert est aussi médecin du travail, acupuncteur, homéopathe ainsi qu'enseignant de neurophysiologie.
Comments