La Consule Nouzha Sahel augure un bel essor au Sahara marocain

Désert du Sahara, près de Merzouga, dans le sud du Maroc, le mercredi 13 avril 2018. Lors du Marathon des Sables. (Photo AP / Mosa'ab Elshamy)
Désert du Sahara, près de Merzouga, dans le sud du Maroc, le mercredi 13 avril 2018. Lors du Marathon des Sables. (Photo AP / Mosa'ab Elshamy)

À l’instar des figures de proue des diplomaties israélienne et marocaine de par le globe, la Consule générale du Maroc à Montpellier n’a pas lésiné sur les épithètes pour décrire sa jubilation suite à la reconnaissance de la marocanité du Sahara sous l’égide des États-Unis.

L’annonce de la reconnaissance de la marocanité du Sahara par le Président sortant Donald Trump est “l’aboutissement du travail acharné d’une diplomatie agissante, proactive et ambitieuse qui œuvre sous l’égide des Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI”. Ces mots pétris d’optimisme et d’enthousiasme sont de Nouzha Sahel, Consule générale du Royaume du Maroc à Montpellier, en France.

Pour la diplomate, les États-Unis ont toujours fait preuve de soutien au Plan de l’autonomie suggéré par le Royaume en tant que «solution politique réaliste, pragmatique et crédible, mais aussi un aboutissement naturel des relations historiques» liant le Maroc à la Première puissance mondiale.

«Cette reconnaissance marque un tournant historique qui impactera positivement sur les agissements et actions futures de notre diplomatie entreprises dans le traitement de la question nationale», poursuit-elle, lors d’une déclaration à la presse marocaine, avant de mentionner que c’est dans la continuité qu’œuvrera l’appareil diplomatique marocain, toujours sous la vision perspicace du Souverain Mohammed VI.

Un avenir de bon augure

L’ouverture des consulats de plusieurs pays à Laâyoune et à Dakhla marquent le coup d’envoi d’un bon nombre d’actions concrètes dont la délimitation des frontières maritimes incluant les provinces marocaines du sud, sans oublier la percée de la diplomatie marocaine en Afrique et en Amérique latine.

Pour ce qui est de la réaction de la communauté marocaine en France à cette décision américaine, notre source diplomatique note que «les concitoyens marocains ont toujours fait montre de beaucoup de sens de patriotisme et de probité. Ils ont toujours exprimé dans la fierté et la solidarité constantes leur attachement à la Mère Patrie et à Sa Majesté le Roi».

Aussi, cette diaspora dénonce-t-elle les agissements de ceux qui «sont motivés par des agendas hostiles au Royaume et à son intégrité territoriale». Ces manœuvres qui «mettent à nu leurs difficultés à accepter la débandade et les échecs successifs de leurs commanditaires qui les utilisent comme de simples pions et qui par leur narrative fallacieuse tentent vainement de trouver une oreille attentive», conclut la Consule générale Nouzha Sahel.

 

à propos de l'auteur
Journaliste avec préméditation, auteure en devenir et poétesse du dimanche, Houda voue un amour sans pareil au patrimoine judéo-andalou, un de ses sujets de prédilection. Lors de ses quelques voyages en Espagne (à Cadix, Jaén, et Huelva en Andalousie, mais aussi à Vilajoyosa, une commune d'Alicante en Communauté Valencienne) elle a pu visiter quelques juderías et découvrir les écrits du grand et majestueux Maïmonide sur son long séjour dans le beau Sud ibérique.
Comments