Israël est une passion

Crédit photo : @pataline.life
Crédit photo : @pataline.life

La questions préférée des Israéliens « aux nouveaux » est :

« Pourquoi vous avez fait votre Alyah ? Pourquoi venir en Israël ? »

Il est assez difficile d’expliquer ce que l’on ressent. Expliquer ce désir continu, incongru que sa place est ici (en Eretz). D’expliquer le pourquoi du comment, de venir habiter en Israël, cette décision reste en générale assez irrationnelle*.

Et après quelques années, je résumerais qu’Israël est une passion.
Ce n’est pas un amour défendu, ou un amour tendre. C’est de l’amour brut.
Un amour presque inconditionnel, souvent à sens unique.
En effet, on peut se demander si nous, les citoyens ne vouons pas une passion pour Israël, à sens unique, car l’état, ne semble pas vraiment se soucier de ces citoyens.

Le système est râpeux, et souvent, si l’on appelle les Israéliens des « sabra », le fameux cactus, je pense que c’est plutôt, l’état le cactus. Très piquant et des fois, à l’intérieur, en cherchant bien l’on peut trouver de la douceur. Dans tous les cas, ce n’est pas un état câlin.

Une des histoires qui m’a le plus frappée sur Israël, c’est lors de la création de l’Etat, des hommes et des femmes arrivaient des camps de la mort, des survivant.e.s, on les débauchait pour aller se battre (j’ai oublié le nom de la bataille), leurs filaient un fusil et beaucoup sont morts. Mort pour Israël. Mort pour l’état. Et l’histoire que l’on m’a raconté dit, qu’un homme à peine, eu foulé le sol et s’être battu, blessé, mourant dit : « Je suis désolé, j’aurais aimé en faire plus ».

Alors, Israël est une passion. Car la passion n’a pas vraiment de justification, ce sont les tripes qui parlent, pas toujours la raison. On l’aime, on la hait, mais rarement, nous y sommes indifférents.

Israël est le centre de toutes les attentions, comme cette fresque à Jérusalem, carrefour entre l’orient, l’occident et l’Afrique. Un point d’union entre les mondes. Peut-être pour cela que tout le monde à l’œil sur Israël, ses actions, tout le monde veut de sa terre, de son air.

La passion d’Israël, c’est sans doute là un des ingrédients du ciment du peuple juif (n’en déplaise à Shlomo Sand) Israël, Torah…

Car même si nous n’avons pas les mêmes idées, nous sommes toujours d’accord sur le fond.

Israël est notre pays.
Israël est le centre des passions.

à propos de l'auteur
Nouvelle immigrante revenue de Suisse. Patricia est ingénieure, professeure de Sciences et artiste.
Comments