Iran, sa bombe, et alors, tout compte fait…

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu expose des dossiers qui prouvent le programme nucléaire iranien lors d'une conférence de presse tenue au siège du gouvernement Kirya à Tel Aviv, le 30 avril 2018. Photo de Miriam Alster / Flash90
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu expose des dossiers qui prouvent le programme nucléaire iranien lors d'une conférence de presse tenue au siège du gouvernement Kirya à Tel Aviv, le 30 avril 2018. Photo de Miriam Alster / Flash90

L’Inde et le Pakistan qui se déchirent entre-autre sur le Cashemire ont tous les deux la bombe atomique, leur frontière est commune pratiquement, de temps en temps ça chauffe entre les deux pour diverses raisons, le monde aurait des raisons d’être inquiet, ce conflit pouvant dégénérer en conflit atomique, seulement voilà, l’équilibre de la terreur a comme résultat qu’un conflit de ce genre semble avoir été exclu par tous.

Si on essaie de raisonner de la même façon, il ne faudrait donc pas s’inquiéter d’un Iran nucléaire, tout compte fait, comme le disait Jacques Chirac alors Président de la République française et répondant à la question d’un journaliste, sur le fait que l’Iran aurait déjà sa bombe, celui-ci répondît textuellement, je le cite « Et alors, croyez-vous que les iraniens seraient assez fous d’en envoyer une sur Israël, ils savent très bien qu’avant qu’elle n’arrive dans ce pays, l’Iran n’existerait plus » fin de citation.

Quand l’accord avait été signé en 2015 sur les contrôles du programme nucléaire, son arrêt pour dix ans et la fin des sanctions, j’étais plutôt pour, pensant qu’ils valait mieux un accord que rien du tout, mais depuis qu’un haut responsable de l’AIEA, le N°2 de cette agence internationale de contrôle sur le nucléaire, a déclaré que l’Iran cachait toutes les installations, les vraies, qui auraient prouvé qu’elle continuait à tenter dans les plus brefs délais, d’acquérir sa bombe atomique, j’ai changé d’avis pour les raisons suivantes.

A partir du moment où l’on ne peut plus décemment faire confiance au régime des mollahs en Iran, plutôt que de rouvrir les vannes financières qui ne peuvent que renforcer davantage ce régime, alors qu’en « douce » il continue quand même son programme nucléaire et balistique, autant renforcer les sanctions comme le Président américain le fait, au moins cela pourrait freiner ses investissements et également augmenter les chances du peuple iranien, n’en pouvant plus de subir ces pressions qui mettent l’économie du pays à plat, à se débarrasser qui sait, de ce régime terroriste nazislamiste.

Israël n’a rien à craindre, après mûres réflexions j’ai changé d’avis, même en cas de conflit entre l’Iran et Israël, jamais les iraniens ne prendront le risque de s’attaquer « nucleairement » à Israël, ce serait signer l’effacement de l’Iran de la planète, bien avant qu’une de ses bombes ne puisse franchir sa frontière, Israel l’aura éliminée.

S’il devait y avoir conflit entre l’Iran et Israël, qu’il soit direct ou indirect, l’Iran essayant d’encercler Israël comme on le voit tous les jours, je pense que les israéliens, non seulement sauront empêcher cet encerclement, mais ils sauront aussi contrer avec l’armement dont ils disposent, toutes ces velléités d’encerclement, ses ennemis d’ailleurs ont bien compris qu’ils ne peuvent rien contre ce pays, la preuve, c’est qu’ils ne contre-attaquent pas quand Israël les empêche de mener à bien leurs actions.

La guerre totale contre tous ses ennemis, Israël devra la mener quand toutes les autres options auront été épuisées, notamment quand la sécurité de ses citoyens aura été mise à dure épreuve, mais surtout il faudra qu’Israël réagisse avec une force foudroyante, le jour où l’un de ses ennemis aura commis l’imprudence ou l’erreur à ne pas commettre, celle de tuer dans une de ses attaques, des citoyens israéliens, c’est la ligne rouge, c’est celle que le gouvernement actuel à tracée, elle est pratiquement respectée sauf accident, mais cela pourrait changer, ses ennemis le savent et ne dépassent pas les limites tracées… Pour le moment…

à propos de l'auteur
Dans son blog, Serge parlera du conflit israélo-arabe, de relations internationales, et d'Israël face aux medias dans le monde
Comments