Intensément libres et indépendants

L'équipe de voltige de l'armée de l'air israélienne volant lors d'un entraînement militaire pour le prochain 73e jour de l'indépendance d'Israël à Jérusalem, le 12 avril 2021. Photo de Yonatan Sindel / Flash90
L'équipe de voltige de l'armée de l'air israélienne volant lors d'un entraînement militaire pour le prochain 73e jour de l'indépendance d'Israël à Jérusalem, le 12 avril 2021. Photo de Yonatan Sindel / Flash90

Intense

C’est l’adjectif employé régulièrement pour décrire la vie en Israël. Intense est la circulation, intenses sont les rapports humains, intense est la situation géopolitique…

Pour certains, cette intensité est épuisante. Pour d’autres, dont je fais partie, cette intensité rend la vie dans ce pays tellement intéressante et surtout donne corps à la vie, qui parfois peut ressembler à une succession de journées sans fards ni goût…
Parce que vivre ici relève du miracle permanent et comme étourdis par ce tour de destin improbable, les Israéliens vivent en état d’urgence, en perpétuel mode de survie.

Parce qu’aussi les rites juifs et israéliens ont une certaine tendance à alterner joies et tristesses comme des montagnes russes émotionnelles.

Ainsi en l’espace d’une semaine, nous rappelons la mémoire des victimes de la Shoah lors de Yom Hashoah, nous nous recueillons en souvenir de tous ceux qui ont donné leur vie pour la sécurité d’Israël et ceux assassinés lors d’attentats terroristes à l’occasion de Yom Hazikaron, Jour du Souvenir. Et nous clôturons cette semaine en célébrant notre indépendance retrouvée après 2000 ans lors de Yom Haatzmaout, Jour d’Indépendance.

De quoi avoir le tournis d’émotions.

Mais c’est justement cette intensité, ce rythme, qui rassemble les citoyens de ce pays et qui leur permet de s’identifier à un modèle commun.

A l’issue d’une année émaillée de confinements, de restrictions d’élections interminables et de divisions affichées au sortir des urnes, cette succession effrénée de cérémonies officielles et de sirènes imposant silence et recueillement, ont permis de rappeler que nous formions un tout. Malgré tout.

Un socle fondateur sur lequel peuvent se retrouver des individus de culture et d’horizons opposés.
Et grâce à la vaccination largement suivie en Israël le pays se relève plus impatient de vivre que jamais. Alors les fêtes et rassemblements ont été encore plus intenses cette année. Démontrant ainsi l’origine même de cette urgence de vivre. Nous avons été privés et nous comptons bien profiter de notre indépendance et de notre liberté retrouvée.

Malgré tout notre environnement. Les menaces réelles. Les conflits. Nos politiciens. Notre paralysie gouvernementale.
Mais libres.

Alors à l’occasion de Yom Haatzmaut l’air s’est empli d’odeurs de barbecue, tradition nationale, venant le temps d’une journée estomper le parfum entêtant des fleurs d’orangers que l’on respire particulièrement en cette période.

L’odeur de liberté et d’indépendance que je souhaite de retrouver à tous ceux qui sont encore confinés ou semi confinés. Ils comprendront peut-être ce qui fait que nous sommes tellement attachés à notre indépendance, nous qui en avons été privés pendant si longtemps.

Et puis peut-être aussi que nos politiciens pourraient s’arrêter et regarder le peuple qu’ils sont censés servir. Et voir combien ce peuple reste digne et unique malgré toutes les tentatives de division que certains opèrent pour mieux régner.

Peut-être même qu’ils pourraient prendre exemple sur le peuple et se décider à travailler uniquement dans notre intérêt. Et enfin planifier une stratégie à long terme. Car 73 ans n’est que le début. Nous devons continuer à construire ce pays.
Parce que nous sommes ici pour de bon. Intensément.

à propos de l'auteur
Née à Paris, ancienne avocate au Barreau de Bruxelles, Myriam a quitté l’Europe en 2005 pour s’installer à Montréal, où elle est devenue une travailleuse communautaire au FNJ-KKL puis directrice des relations communautaires et universitaires pour CIJA, porte parole officiel de la communauté juive, avant de faire son alyah
Comments