Histoire : zoom sur la visite du Roi Mohammed V à M’hamid El Ghizlane

Mohammed V (1953) - Wikipedia
Mohammed V (1953) - Wikipedia

La visite de feu SM Mohammed V à M’hamid El Ghizlane, il y a soixante trois ans, est une démonstration éloquente de la symbiose entre le Roi et le peuple pour l’achèvement de l’indépendance du Royaume.

Ce jeudi, le peuple marocain a commémoré le 63ème anniversaire de la visite mémorable du défunt Souverain Mohammed V à M’Hamid El Ghizlane, le 25 février 1958. Un événement reflétant la synergie entre le Roi et le peuple pour l’achèvement de l’indépendance et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Deux années suivant la déclaration d’indépendance du Royaume et le retour triomphal du Père de la Nation, le Roi Mohammed V a entrepris une tournée dans la province de Ouarzazate du 20 au 26 février 1958.

Dans un discours prononcé le 25 février 1958, en marge de sa visite officielle à M’Hamid El Ghizlane, le regretté Souverain a relevé les liens permanents qui existaient entre les populations des provinces du sud et les Rois du Maroc, ainsi que la volonté du Royaume de récupérer ses provinces du sud.

Cet événement témoigne de l’attachement constant des populations sahraouies à leur Roi et à leur Patrie, exprimant leur fierté d’avoir contribué à la lutte héroïque ayant conduit à la récupération de l’indépendance et au retour d’exil de feu SM Mohammed V et de la Famille Royale, ainsi que leur fidélité au Trône alaouite et aux valeurs de la Nation.

Ce discours est un message sans équivoque pour le colonisateur : le Maroc restera toujours dans son Sahara. Il a été fondé sur le droit du Royaume à récupérer ses provinces du sud et à dessiner ainsi les contours d’un Maroc indépendant.

Les luttes menées dans le sud du pays par l’Armée de libération, conduites par de jeunes Sahraouis, sont ainsi inscrites en lettres d’or sur les pages glorieuses de l’histoire de la lutte nationale pour l’indépendance.

Pour les populations des provinces du sud, les batailles de l’armée de libération sont l’occasion de réitérer leur effort de mobilité et leur esprit de sacrifice tels que leurs ancêtres, qui ont pérennisé la lutte nationale, comme ce fut le cas lors de la bataille de Bougafer en 1933.

Le départ du colonisateur du pays, après une résistance âpre du nord au sud du Royaume, trace les contours d’une ère charnière : celle de la construction d’un Maroc nouveau.

Au travers de sa stratégie politique, feu SM le Roi Mohammed V avait fait preuve de lucidité, jetant les fondements solides d’un État souverain et pacifique.

Sous la guidance exemplaire de sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc poursuit aujourd’hui la marche pour défendre les valeurs de la nation et l’intégrité territoriale et construire un pays moderne et progressiste.

Somme toute, la commémoration du 63e anniversaire de la visite héroïque du regretté Mohammed V à M’Hamid El Ghizlane est l’occasion, pour les jeunes générations, de tirer les leçons des événements mémorables qui ont marqué l’histoire du Maroc.

à propos de l'auteur
Journaliste avec préméditation, auteure en devenir et poétesse du dimanche, Houda voue un amour sans pareil au patrimoine judéo-andalou, un de ses sujets de prédilection. Lors de ses quelques voyages en Espagne (à Cadix, Jaén, et Huelva en Andalousie, mais aussi à Vilajoyosa, une commune d'Alicante en Communauté Valencienne) elle a pu visiter quelques juderías et découvrir les écrits du grand et majestueux Maïmonide sur son long séjour dans le beau Sud ibérique.
Comments