Haematococcus Pluvialis, une super algue microscopique cultivée dans la Arava

Haematococcus pluvialis, Chlorophyta. Enregistrement microscopique avec contraste d'interférence différentiel. CC.BY.SA 3.0
Haematococcus pluvialis, Chlorophyta. Enregistrement microscopique avec contraste d'interférence différentiel. CC.BY.SA 3.0

Le désert, le climat, les conditions de la Arava semblent avoir des trésors cachés quant à ce mieux-être que nous recherchons tous.

La vision de kilomètres de tuyaux en verre à l’entrée du kibboutz Ketura ne laisse rien paraître de la culture – production d’un super produit aux propriétés thérapeutiques exceptionnelles.

En effet l’Haematococcus Pluvialis qui est une algue microscopique produit (sous conditions spécifiques de stress) un pigment naturel nommé Astaxantine qui est considéré par les naturopathes comme un super antioxydant qui s’avère avoir de nombreux avantages thérapeutiques.

Ainsi l’Astaxantine a la particularité de traverser et de pénétrer dans les membranes cellulaires, ce qui lui permet de parvenir dans tous les tissus y compris le cerveau. Elle serait quatre vingt fois plus efficace que la vitamine E.

L’Astaxantine a des propriétés de réduction des lésions de la rétine et aide à se protéger des radiations des UVB.

Grâce à son action antioxydante l’Astaxantine est neuroprotectrice; à savoir : elle aurait une incidence sur l’amélioration de la mémoire et sur la prévention de maladies neurodégénératives.

C’est apparemment un antioxydant des plus efficaces afin de réduire l’accumulation de graisses dans les cellules hépatiques, donc un allié réel afin de lutter contre l’obésité.

L’Astaxantine permettrait d’améliorer le flux sanguin, et ainsi de réguler la pression artérielle, elle aiderait à réduire les triglycérides hépatiques et améliorerait la sensibilité à l’insuline.

L’Astaxantine aurait des actions positives sur la fertilité, sur la plasticité de la peau…
Si le désert de la Arava attire indubitablement l’oeil de par ses paysages, ses reliefs, sa faune, sa flore, ses teintes, ses diverses cultures, s’il est bien une culture qui a tout pour étonner, de surcroît dans un désert, c’est celle de cette algue microscopique aux vertues multiples.

à propos de l'auteur
Marc Lev réside en Israël depuis 1985, est blogueur depuis plus de 15 ans quant au monde juif face à l'International, à la région du Moyen-Orient, aux mouvances islamistes; a publié divers romans liés aux problématiques régionales, au régime iranien, aux extrémismes ( "Demain ?", "Et si..", "Après-demain..?" ), et a de-même développé des dons artistiques en se spécialisant dans des créations de peintures sur supports de bois divers avec des expositions ici et là. Marc Lev, dans ses écrits hebdomadaires, tente de donner une vision de l'intérieur, depuis Israël, des problématiques touchant le judaïsme international, Israël, la région du Moyen-Orient... par lesquels il se veut porteur de matières à réflexion...
Comments