Ethique malsaine sur France 2

Lors de l’émission télévisée, diffusée sur France 2 «On est pas couché», l’un des deux commentateurs fixes dénommé Consigny s’est autorisé à reprocher à la personnalité interviewée, Bernard Henri Levy (BHL), les «moyens» qui financent ses activités, son «cosmopolitisme» et son appartenance à une «élite».

Suscitant l’indignation de Christine Angot, seconde commentatrice et la réponse «ad hoc» de BHL, les propos de Consigny copient intégralement les poncifs antisémites et fantasmagoriques des liens entre le Juif, l’argent, le pouvoir et le cosmopolitisme. Ils tombent sous le coup de la loi sur l’incitation au racisme et à l’antisémitisme.

L’illustre inconnu Consigny se révèle progressivement et régulièrement au public par ses grossièretés. Lors de la même émission, il s’en est pris à certaines femmes qui selon lui serviraient de cour au président Macron. Dans une émission précédente, il s’était fait rudoyer par l’humoriste Muriel Robin en réponse à ses attaques.

France 2 n’en est pas à son premier dérapage public. Le 22 décembre 2018, lors de l’émission «Chrétiens orientaux», le nouveau représentant en France de l’église catholique arménienne, citoyen libanais, a clamé à deux reprises que «ce sont les Juifs qui ont crucifié le christ» sans que le journaliste interviewer, l’autorité ecclésiastique concernée, la direction de France 2, le conseil supérieur de l’Audiovisuel ne réagissent.

La diffusion de propos antisémites sur France 2, sur le service public de l’audiovisuel, sans réaction de journaliste ni de l’autorité publique de l’Audiovisuel est un signe inquiétant supplémentaire de la dégradation éthique que vit la France en toute impunité.

About the Author
Pierre Saba
Comments