Et pour quelques euros de moins : lorsqu’on est pauvre on ne compte pas…

Drapeau de la Palestine et de la Tunisie lors du match de football du groupe D de la Coupe du monde entre le Danemark et la Tunisie, au stade Education City à Al Rayyan, au Qatar, le mardi 22 novembre 2022. (AP Photo/Ariel Schalit)
Drapeau de la Palestine et de la Tunisie lors du match de football du groupe D de la Coupe du monde entre le Danemark et la Tunisie, au stade Education City à Al Rayyan, au Qatar, le mardi 22 novembre 2022. (AP Photo/Ariel Schalit)

Il faut bien se rendre à l’évidence : le Mondial a occupé de facto des millions de personnes de par le globe; et pourquoi ne serait-il pas également à l’ordre du jour de l’Autorité palestinienne ?

Certes, il n’y a aucune équipe représentant l’auto-proclamé état de Palestine au Mondial mais cela devrait-il empêcher une délégation officielle palestinienne de venir et de séjourner durant une dizaine de jours sur place ?

Pour le quidam que je prétends être j’avoue avoir quelques questionnements quant à un tel déplacement (une quarantaine de personnes tout de-même) pour un événement certes international mais n’ayant aucune équipe que l’AP est censée représenter.

Certains diront qu’il n’y a ici aucune raison de me positionner en mesquin et donc d’avaliser, pour ne pas dire d’approuver ce type de déplacement; après tout ce n’est pas un événement qui se déroule tous les mois, n’est-ce pas ?

Je ne reprendrai donc pas ici les sommes dépensées pour ce séjour à l’h‏ôtel Ritz Carlton; enfin si, malgré tout, il est question de « quelque » 100.000 euros auxquels il faut bien ajouter les vols, les repas, les dépenses diverses sur place.

Donc si l’on désire se pencher quelque peu sur les dépenses globales de ce séjour il me semble que nous nous trouvons avec une enveloppe de grosso-modo 150.000 euros…

Pas de quoi réellement fouetter un chien si l’on compare ces dépenses au montant total inhérent à l’organisation d’une telle rencontre sportive, n’est-ce pas, mais…

Rappelons-nous ici les apports d’aide internationale quémandés encore et encore par Mahmoud Abbas vers son peuple en manque de tout et donnés par l’ONU ne serait-ce qu’en 2021: une somme allouée de 37 millions d’euros afin d’assister le peuple palestinien…

Relisons le rapport de l’Union Européenne pour cette même année 2021 où l’UE a octroyé la somme de 34.4 millions d’euros en aide humanitaire vers le peuple palestinien afin de « protéger les palestiniens les plus vulnérables, apporter une aide vitale et préserver la dignité humaine ». Des réflexions, des commentaires… ?

Alors il nous faut effectivement relativiser : que sont 150.000 euros face à des millions généreusement alloués par l’International ? Ai-je même raison de toucher ces réflexions sur le papier ?

M’est avis qu’en simple observateur du déroulement journalier de ce monde et principalement de notre région je ne peux humainement parlant passer ce type de comportement sous silence; ne serait-ce que par les accusations infinies de ces mêmes organismes internationaux à l’encontre de l’état d’Israël, de sa politique, de son « apartheid anti-palestinien », du blocage des aides… et n’omettant nullement une certaine générosité envers le peuple palestinien en manque de tout…

Et ne nous leurrons pas ; ce type de comportement « Abbassien » n’a rien de nouveau, il n’a en sorte fait que perpétuer une tradition largement usitée par son prédécesseur Yasser Arafat avec encore inconnu ce jour (et pour cause !) un capital de millions ou même de milliards de dollars à sa mort en 2004… Et l’histoire ne fait en sorte que se répéter avec des fortunes pour la famille Abbas qui se monteraient à « quelques » 300 millions de dollars si ce n’est plus…

Je vous l’accorde: Abbas ne me représente pas, ses magouilles financières et autres détournements plausibles n’ont aucune ingérence dans mon journalier si ce n’est que l’état voyou, terroriste, inhumain, j’en passe et des pires… perçu et décrit comme tel par les instances internationales n’a aucunement pour nom « empire Abbassien »…

Ne cherchons ici aucune logique, aucun attachement réel à des valeurs internationales humaines, à une comprehension vraie du vécu d’une population se trouvant au final coincée entre le joug de la terreur du Hamas et autre Djihad Islamiste et les détournements d’aides qui devraient parvenir jusqu’à elle.

Le monde donne, aide, il a sa conscience propre, et peu importe ce qu’il advient de ces sommes importantes par la suite; et l’essentiel de la rue palestinienne a été, est, et restera probablement avec le même adage: lorsqu’on est pauvre, on ne compte pas…

Sources: ec.europa.eu – news.un.org – i24news.tv – jcpa-lecape.org

 

à propos de l'auteur
Marc Lev réside en Israël depuis 1985, est blogueur depuis plus de 15 ans quant au monde juif face à l'International, à la région du Moyen-Orient, aux mouvances islamistes; a publié divers romans liés aux problématiques régionales, au régime iranien, aux extrémismes ( "Demain ?", "Et si..", "Après-demain..?" ), et a de-même développé des dons artistiques en se spécialisant dans des créations de peintures sur supports de bois divers avec des expositions ici et là. Marc Lev, dans ses écrits hebdomadaires, tente de donner une vision de l'intérieur, depuis Israël, des problématiques touchant le judaïsme international, Israël, la région du Moyen-Orient... par lesquels il se veut porteur de matières à réflexion...
Comments