Enfin, vous réalisez

Alors ça y est, enfin vous réalisez,

Vos yeux sont écarquillés,
Vous avez mal et vous avez froid,
Vous tremblez devant l’atrocité,

Serrés les uns contre les autres vous regrettez Starmania,
Reggiani et ses loups rentrés dans Paris,

Le Canard Enchaîné, pas vraiment déchaîné,
Hara Kiri, journal bête et méchant,

Le temps du rire et des chansons,
La Préhistoire..

Puis,
Les barbares sont venus,

Paris,
Cible : Ilan Halimi
Victime : juif

Mahomet/Moloch
Le sang,

Montauban,
Cible : Soldats
Victimes : défenseurs/ protecteurs de vie

Le sang,
Toulouse,
Cible : Ecole juive
Victimes : juifs, enfants juifs

Le sang,
Bruxelles,
Cible :
Musée juif,
Victimes : juifs

Le sang,
Paris,
Cible : Charlie -Hebdo
victimes : caricaturistes
Cible : policiers
victimes : défenseurs/protecteurs de vie

Cible :
Hyper-marché cacher,
Victimes : juifs

Ailleurs :
Mahomet/Moloch,

D’autres barbares,
Tueries, viols, tortures,décapitations…
Le sang, le sang,

ISRAËL
État/Nation juif

Cible : tout les juifs Israéliens

– Soldats israéliens
– Civils israéliens
– Enfants israéliens
– Bébés israéliens

Guerres, intifadas, attentats, écrasements, égorgements,

Victimes : Citoyens juifs israéliens morts au combat.

Je ne veux plus de victimes juives enterrées à Jérusalem,
Je ne veux plus pleurer au cimetière,
Je suis une combattante juive franco-israélienne,
Nous combattons les barbares

Je veux une humanité debout,

Le sang un jour ne sera que la vie

20150113_122728

 

About the Author
Meira est un "soldat sur le front" ! Un parcours atypique, une grande partie de sa famille a été déportée pendant la rafle du Vel d'Hiv, enfant cachée jusqu'à la fin de la guerre. Elle a vécu la majeure partie de sa vie à Paris. Meira a fait tchouva et son alyah en 1996 et elle vit toujours à Jérusalem. Elle aime le théâtre, l'art , mais surtout la vie ! Membre à Aloumim (Association israélienne des enfants cachés en France pendant la Shoah) et volontaire à l'Unifan, Meira espère que sa famille la rejoigne en Israël. En attendant, elle se bat afin de changer l'image de victime imposée à ceux qui ont vécu enfant, cette époque alors qu'au contraire c'est d'un "combat de vie" qu'il s'agit.
Comments