Droite, gauche ou démocratie ?

Dernièrement, j’ai lu un article intéressant, sur le fait que le clivage gauche droite n’existait plus.

Le blogueur écrivait que pour lui c’est surtout sur les visions sociales et sur la création ou pas d’un état palestinien. Bien que je sois plus ou moins d’accord avec cette analyse. Pour moi, l’enjeu des élections – bis- est plus profond et s’attache vraiment aux valeurs intrinsèques de l’état.

Actuellement le fond des débats de ces élections est la vision soit d’un état israélien qui sera complément lié aux lois de la Thora, c’est à dire religieux, soit un état civil juif et démocratique.

Ce soir, il ne reste aujourd’hui plus qu’une semaine pour que les partis donnent les listes définitives de leurs futurs élus. Autant dire que la semaine risque d’être riche en plus d’un rebondissement.

Mais revenons sur ce qui nous intéresse principalement : la démocratie.

Si Barak a choisi le nom « camp démocratique », c’est que tous s’accorde à dire que la démocratie est bien l’enjeu des élections, les faits sont là:

Netanyahou est pris à la gorge et ne s’occupe que de sauver sa peau, il tient à éviter la prison quoi qu’il en coutera au pays. Il accumule maintenant trois (ou quatre) postes en plus de son poste de Premier ministre: santé, sécurité…

Des ministres nommés par Netanyahou accumulent gaffes sur mauvaises gestion : un ministre de l’éducation qui veut faire de l’éducation par des thérapies….

Shaked ne souhaite qu’une chose démolir la cour suprême et devenir Premier ministre,

Les infrastructures hospitalières deviennent obsolète, les infirmières sont dans la rue, les affaires s’accumulent à tous les niveaux :

Un rabbin Yitzchak Arazi aurait accepté de l’argent liquide, de l’alcool et des cadeaux en échange d’une certification rapide des produits cashers…

Bref… L’état se fragilise et un état fragile à l’intérieur…

Ces élections doivent remettre les pendules à l’heure et il est temps que tous les israéliens s’activent pour défendre des valeurs démocratiques de l’état juif.

En effet, les juifs peuvent être juifs, tout en étant démocrates.
Le judaïsme n’est pas lié à la création d’un état théologie, l’état juif doit rester juif, sans sombrer dans le fanatisme religieux !
C’est l’enjeu de ses élections.

à propos de l'auteur
Nouvelle immigrante revenue de Suisse. Patricia est ingénieure, professeure de Sciences et artiste.
Comments