Dogme du déicide sur France 2

Lors de l’émission « Chrétiens orientaux » du 22 décembre 2018 sur France 2, le représentant de l’église apostolique arménienne en France a indiqué à son interviewer et à deux reprises que les « Juifs » avaient « crucifié le Christ ».

Ce mensonge historique, source de l’antisémitisme chrétien, a été supprimé par le concile de Vatican II en 1962. Il est toujours en activité dans les églises orientales orthodoxes ou catholiques.

La diffusion de ces propos télédiffusés par France 2 constitue un délit au regard de la législation relative à la lutte contre l’antisémitisme. Elle place la responsabilité de l’interviewé, de France Télévision & de France 2.

Ce nouvel incident antisémite ne saurait être disjoint de l’augmentation des infractions, délits et crimes à caractère antisémite que connaît la France depuis plusieurs années et qui est souligné par l’Autorité publique elle-même. Que ce soit le service public de télévision, qui est cette fois concerné, a de quoi inquiéter les Français de confession juive comme les partisans républicains de la paix civile déjà si malmenée en France.

About the Author
Pierre Saba
Comments