De Mozart à la musique arabo-andalouse

Françoise Atlan (née le 27 juillet 1964) est une chanteuse française d’origine séfarade. Disposant une voix claire et limpide, elle interprète les noubas qui sont des chants habituellement réservés aux hommes.

Françoise est dotée d’une voix naturelle développée et dès l’enfance, elle commence à étudier le piano avec sa mère à l’âge de six ans. À l’issue de ses études musicales aux Conservatoires de Saint-Étienne et d’Aix-en-Provence, elle obtient un prix de piano et de musique de chambre (1984). Étudiante à l’Université d’Aix-Marseille en musicologie, elle travaille parallèlement la technique vocale et le répertoire lyrique avec Andréa Guiot à l’Opéra de Paris.

Sa carrière internationale l’amène à se produire avec brio aux États-Unis, Japon, Espagne, Portugal, Italie, Grande-Bretagne, Maroc (notamment au Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, Tunisie, ex-Yougoslavie, Hollande, Belgique, Norvège et en Israël, tant dans le répertoire de la musique ancienne occidentale que dans le répertoire des musiques traditionnelles arabo-andalouses. Françoise Atlan a choisi de vivre et travailler au Maroc, et en particulier à Marrakech.

De 1987 à 1989, elle figure comme Premier solo de l’ensemble vocal Musicatreize, spécialisé dans la musique contemporaine (Ohana, Ligeti, Nono).

Son premier album est enregistré en 1992 et s’intitule Romances Sefardies et est applaudi par la critique tandis que le second intitulé Entre la Rose et le Jasmin obtient en 1994 le Diapason d’Or. Elle chante soit en ladino les romances séfarades des communautés juives d’Afrique du Nord ou d’Andalousie, soit en occitan les antiques complaintes des troubadours, voire en arabe les mélodies arabo-andalouses.

« Artiste à la carrière internationale, (Carnegie Hall a New York, Festival de Mexico, Festival de Montréal etc…) F.Atlan, qui a choisi de vivre à Marrakech, a enregistré plusieurs disques salués et primés par la critique : Diapason d’Or, Choc du Monde de La Musique ».

Lauréate du Prix Villa Medicis, Hors Les Murs, pour le collectage de la tradition musicale et poétique de la ville de Fes, elle donne régulièrement des Masters Class de chant à Genève, Montréal, Bruxelles ou Bâles. Ethnomusicologue, elle vient de réaliser un collectage musical et poétique dans la région du Moyen Atlas Central

Françoise Atlan est une artiste à la double culture, dotée d’une expression vocale, d’un style et d’une technique uniques. Sa formation classique, dupliquée d’une curiosité constante, lui permet d’interpréter un air de concert de Mozart ou une Cantiga de Santa Maria, une berceuse judéo-espagnole ou bien une improvisation arabo-andalouse de style….

Elle incarne toute la Méditerranée à écouter en une seule voix.

att55081

Les racines judéo-berbères de la cantatrice – elle est née en France et ses parents à Bougie (Bejaia) et elle vit à Marrakech – l’ont placée au centre des influences les plus variées qui ont fait l’histoire de ce bassin du milieu des mondes. Vous entendrez les tumultes de l’histoire, la volupté des légendes, la douceur de vivre de l’Eden andalou, la magie des ruelles blanches, les chuchotements passionnés sur les terrasses, les plaintes des confidences nocturnes, leurs amours grandioses et, les ritournelles paisibles du quotidien laborieux ou studieux.

A tout moment vous vous abandonnerez sans résister à ce timbre à la fois pur et chaleureux…et puissant, vous vous laisserez envelopper dans sa tessiture soyeuse et vous vagabonderez sur les sentiers ensoleillés au rythme des caravanes et sillonnerez les voies historiques de Fès à Jérusalem en passant par Grenade et Salonique.

Ses premiers poèmes qui mêlent l’hébreu, l’arabe et l’espagnol viennent d’être publiés, et son prochain album intitulé  » Ay Amor.. » en collaboration avec l’ensemble Constantinople de Montréal, sortira à l’automne 2008.

Dans le cadre du chœur contemporain dirigé par Roland Hayrabedian, elle se distingue dans la musique vocale du compositeur Maurice Ohana qui lui confie la partie soliste de ses Cantigas, dont l’enregistrement obtient le Grand Prix de l’Académie du Disque (1987). De 1987 à 1989, elle est Premier Solo de l’ensemble vocal Musicatreize, spécialisé dans la musique contemporaine (Ohana, Ligeti, Nono).

att55080

Sa carrière internationale l’a menée à se produire avec succès aux États-Unis, Japon, Espagne, Portugal, Italie, Grande-Bretagne, Maroc, Tunisie, ex-Yougoslavie, Hollande, Belgique, Norvège et en Israël, tant dans le répertoire de la musique ancienne occidentale que dans le répertoire des musiques traditionnelles.

D’une voix claire et limpide, Françoise Atlan interprète des chants habituellement réservés aux hommes, les noubas.

Elle donne régulièrement des master classes aux Ateliers d’Ethnomusicologie de Genève, La Scola Cantorum de Bâle et au Centre de Musique médiévale de Paris.

Elle travaille pour trois ans le répertoire arabo-andalou de la tradition de Fès avec Mohammed Briouel. En 2001 Françoise Atlan a participé à la création de l’œuvre du compositeur Florence Bachet, Femmes, commande de Radio France, avec l’Ensemble FA sous la direction de Dominique My.

About the Author
Trajectoire & Itinéraires d’Arrik Delouya Il est Israélien avant d’être citoyen français. Il est Sociologue-Chercheur et écrivain. Il est également conseiller international en stratégies de communication et de développement en matière de « fund raising » pour le compte d’incubateurs et startups d’Israël.. Il a 68 ans, né à Marrakech et fils de Simon Delouya, coiffeur décédé et de Madame, née Esther Ohnona. Il est marié en 1978 à Paris avec 1 enfant (26 ans). Etudes Supérieures 1969-1978 • Guivat Haviva, Center for Social Research, Israël • Collège de France sous la Direction de Claude Levi - Strauss et Raymond Aron, Paris • Université de Paris VIII Vincennes, Paris • EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes), Paris • EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), Paris • Collège Coopératif, Paris • INLCO (Institut National de Langues et Civilisation Orientale), Paris Parlant couramment l’hébreu, le judéo - arabe, l’anglais, et l’espagnol, il est de langue maternelle française. Arrik a une trajectoire d’humaniste, d’origine juive descendant d’une famille de rabbins et juges mais aussi de fermiers et artisans de Marrakech depuis cinq siècles et expulsés du Portugal et d’Espagne ; il vit a Paris et ses nombreux déplacements professionnels de travail de terrain couvrant l’action humanitaire se situent entre Israël, l’Inde & le Maroc et dans des dizaines d’autres pays ; Après une expérience en milieu kibboutz il entame ses études universitaires et il obtient en 1976 le titre de Docteur en Sociologie (Lettres et Sciences Humaines) à l’Université de Paris X - Nanterre sous la présidence du Professeur Albert Memmi. Il est également Diplômé de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) - 6° Section des Sciences Economiques et Sociales - Sorbonne. Enfin, Il enseigne entre autres le concept de la sociologie du «Fund Raising» qu’il ramène des Etats-Unis et d’Israël dès les années 1980. D’abord, conférencier - instructeur à l’institut afro-asiatique de Tel-Aviv, il poursuit ses universités à Paris. Il est ensuite chercheur - associé au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et conférencier de plusieurs universités et organisations syndicales et instituts de coopération : France, Israël, Maroc, USA, Costa Rica, Argentine, Inde…, il a déjà à son actif 5 ouvrages, il a été également directeur de collection d’ouvrages. dans une maison d’édition. Homme de terrain, à la tête de plusieurs Fondations Internationales (actions de mécénat, sociales et humanitaires), il est missionné pour organiser des levées des fonds. Dans ses derniers projets, il a crée entre autre à Paris un pool international permettant de commercialiser des produits et des solutions en high-tech et bio-tech venant des incubateurs et des startups d’Israël. Il a été Conseiller européen de plusieurs entreprises israéliennes de hautes technologies en sécurité informatique au service d’incubateurs et de startups en leur levant des fonds en Europe dans le cadre d’un réseau pour assurer leur développement afin de les incuber. Ensuite il les amène sur le marché international pour la commercialisation de leurs produits. Il bâtit des stratégies de communication et de développement dans la durée et il participe à les suivre jusqu’à l’obtention des résultats escomptés. Il a même initié, organisé et présidé des Rencontres au Sénat à Paris entre des porteurs de projets israéliens scientifiques, médicaux et industriels et des investisseurs de plusieurs pays dont les USA, l’Inde, la France, la Suisse, le Maroc… http://www.afic.asso.fr/Images/Upload/Partenariats/France_Israel.pdf Il conseille des Fondations sociales en Israël, en Inde et dans d’autres pays en voie de développement pour la construction de « Cité d’Enfants » dans le but est d’autonomise des communautés issues de la misère et de la pauvreté. Il a rejoint dans les années 1990 le Peres Centre for Peace pour y développer avec le Maroc et d’autres pays un projet de Formation et Perfectionnement d’Ingénieurs et de Techniciens Agronomes Marocains & de vétérinaires en Israël et au Maroc. Enfin, il fonde et préside les Permanences du Judaïsme Marocain (APJM-Paris) pour faire connaître sa richesse sous ses divers aspects au passé et au présent par tous les moyens possibles et contribuer ainsi à sa permanence à travers des groupes de think tank, des actions de sauvetage du patrimoine, des symposiums, des écrits, des synthèses de films, face à l’érosion et l’oublie de l’histoire. « Là où l’histoire pourrait s’effacer, l’homme se doit de raviver sa mémoire presque mouvante devant nos yeux «. Il a également crée l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain / Zohar dont il est également Président exécutif à Tel-Aviv depuis le 20 /1/ 2009. Il a mis les Tombes du Cimetière Juif de Marrakech en ligne ! Cliquer ici 1 La recherche des tombes de la communauté juive de Marrakech http://www.cimetierejuifmarrakech.com/index.php?file=Tmp Descendant du Grand rabbin Itzhak Delouya zatsa’’l de Marrakech 2 Qui était Rabbi vénéré Itzahk Delouya zatsa’’l à Marrakech ? de la ville de Loja à Marrakech http://www.cimetierejuifmarrakech.com/Documents/Origines_Delouya.pdf 3 Rabbi Yitzhak Delouya le Premier de Marrakech http://www.cimetierejuifmarrakech.com/Documents/Rabbi_Y_Delouya_le_Premier.pdf Arrik Delouya (Ph.D-Sociology) Sociologue chercheur Président d’associations APJM-Paris & Zohar-Tel Aviv GSM: +33 6 77 16 13 55 E-mail: a.delouya@orange.fr
Comments