D.ieu et les Juifs Africains

Guershon Nduwa portant la Torah lors d'une cérémonie religieuse. Crédit : Guershon Nduwa
Guershon Nduwa portant la Torah lors d'une cérémonie religieuse. Crédit : Guershon Nduwa

Nous [Juifs Africains] ne sommes mus par aucun complexe, ni de supériorité ni d’infériorité, mais par un “complexe” d’égalité.

Jusqu’où pouvons-nous retracer les origines du judaïsme africain dans l’Histoire et dans la Bible ? D.ieu ne fait point de favoritisme sauf pour celui qui Le craint et qui pratique la justice.

De très nombreux peuples et pays sont mentionnés dans la Bible. Un grand nombre d’entre eux se trouvent au Moyen-Orient et sur le pourtour méditerranéen car c’est là qu’eurent lieu la plupart des récits rapportés dans la Bible – à Jérusalem, en Asie mineure (la Turquie actuelle), en Grèce, en Italie, dans la péninsule arabique, en Libye, en Égypte et en Éthiopie.

Pendant des siècles, l’Histoire africaine a été présentée exclusivement d’un point de vue occidental, sans tenir compte des traditions et de la culture des Africains eux-mêmes.

À propos de la tradition, nous avons souvent entendu le proverbe d’Amadou Hampaté Bâ : « Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. »

En effet, notre sociologie, notre histoire, notre pharmacopée, notre science de la chasse, et de la pêche, notre agriculture, notre science météorologique, tout cela est conservé dans des mémoires d’hommes, d’hommes sujets à la mort et mourant chaque jour.

à propos de l'auteur
Guershon Nduwa est le président de la communauté juive noire de France.
Comments