Contre-vérités des moteurs de recherche

C’est en regardant une émission politique à la télévision que j’ai pris cette initiative, celle de vérifier sur les moteurs de recherche, tel Wikypedia ou Google, si les affirmations sur tel ou tel sujet étaient véridiques.

Je dois dire que j’ai été scandalisé par les « soi-disants » références, se voulant objectives et factuelles de certains événements historiques avérés, qui sont publiés, mais qui sont mensongers, ils peuvent induire en erreur les lecteurs et fausser leur jugement sur un état, par exemple sur Israël ces mensonges sont énormes et scientifiquement distillés.

Mes recherches m’ont amené à vérifier trois points sur lesquels j’avais un doute, ils sont constamment mis en avant dans tous les débats opposants des intervenants pro ou anti-israéliens, dans l’émission en question, les voici :

1- Israel ne respecte aucune résolution de l’ONU.
2- Le Hamas n’est pas légitime ayant pris le pouvoir suite à une guerre civile à Gaza.
3- Le Conseil National Palestinien (CNP) aurait abrogé officiellement la clause appelant à la destruction d’Israël.

– Concernant le point N° 1, c’est totalement faux, Israël ayant respecté les résolutions les plus importantes, la première, celle qui détermine toute la suite du conflit israélo-arabe, la Résolution N° 181 du 29 Novembre 1947, qui préconisait un plan de partage en deux états, l’un juif, l’autre arabe, Jérusalem devant être sous administration des Nations-Unies.

Il faut préciser que ces deux états ne constituaient que 22 % de la Palestine mandataire, les 78 % restants ayant été octroyés « royalement à la Transjordanie « offerte au Chef de tribu Bédouin, Hussein, que l’Angleterre rendra magiquement Roi Hussein de Jordanie (nom inventé) alors qu’il s’agissait en fait du premier état et du seul, qui aurait dû porter le nom de « Palestine » si cela avait été fait, nous n’aurions pas encore aujourd’hui, à quémander ce second état palestinien imaginaire que tout le monde réclame indûment.

Ainsi, si vous tapez sur « Google » : « Résolutions de l’ONU qu’Israël n’a pas respectées », le mensuel français « Le Monde diplomatique » induira les lecteurs en erreur, en décrétant que c’est Israël qui n’aurait pas respecté cette Résolution, alors que c’est un fait absolument reconnu et indéniable, que ce sont les pays arabes qui ne l’ont pas acceptée, refusant par la même, la création de l’état arabe au côté de l’état juif, solution toujours en suspend consécutif à ce refus originel, qui a pourri le monde entier depuis plus de 70 ans.

Il en va de même pour beaucoup de résolutions, dont les deux « officines » que je cite ci-dessous, attribuent la responsabilité des refus à Israël, « Le Monde Diplomatique » ainsi que le site raciste antisioniste et antisémite d’Alain Soral « Egalite et Réconciliation » ce qui est faux dans bien des cas, comme pour le plus important de tous, la Référence N° 181, c’est ainsi et tout le reste est à l’avenant.

– Concernant le point N° 2, je rappellerai que c’est bien le Hamas qui a gagné les seules élections qui ont mis aux prises le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas de Haniyeh, aux Municipales de 2005 et confirmées aux Législatives de 2006, jusqu’à ce jour en 2018, aucune autre élection n’a pu, ni être organisée, ni n’est venue infirmer par un autre vote, cette victoire du Hamas sur le Fatah.

Je le sais, cela dérange beaucoup de monde que ce soit le Hamas, organisation terroriste reconnue en tant que telle par la plus grande majorité des pays démocratiques, qui soit légitime et qui devrait être considérée selon ces critères électoraux, comme la voix du peuple palestinien.

Je rappellerai que dernièrement, les étudiants arabes de la plus renommée des universités palestiniennes, celle de Bir Zeït, ont voté aux élections pour des représentants du Hamas en majorité, que l’on ne vienne pas affirmer ensuite, que le Hamas ne représente pas du tout le sentiment profond du peuple palestinien.

– Concernant le point N° 3, tout le monde pense que le Conseil National Palestinien (CNP) a abrogé l’article de sa charte appelant à « la destruction de l’Etat d’Israël », Arafat en son temps en 2000 alors que la paix devait être signée à Paris, avait dit pour faire plaisir à J.Chirac qu’elle était « caduque » mais à ce jour et nous sommes en 2018, le CNP s’est réuni plusieurs fois mais tous les votes n’ont porté que sur « L’INTENTION » de l’abroger, Arafat et Abbas ayant manœuvré très habilement, pour tromper tout le monde avec des mots et des déclarations, sans jamais avoir honnêtement, voter cet amendement.

Je pose la question, pourquoi personne ne prend l’initiative d’aller voir de plus près, tous les mensonges déversés sur tous ces moteurs de recherche, afin d’exiger les rectifications de toutes ces « erreurs » qui s’imposent, elles sont publiées de bonne ou mauvaise foi, je l’aurai bien fait, mais malheureusement, à mon âge… J’avoue que je ne maîtrise pas assez bien tous les outils nécessaires pour « surfer » sur le net, comme pourraient le faire certaines personnes qui les ont, mais qui ne pensent pas à le faire, alors que c’est ULTRA-NECESSAIRE !

Ceci est un APPEL ! J’ose espérer qu’il sera entendu…

à propos de l'auteur
Dans son blog, Serge parlera du conflit israélo-arabe, de relations internationales, et d'Israël face aux medias dans le monde
Comments