Communauté musulmane, n’attendez pas qu’il soit trop tard pour agir

Aujourd’hui le CFCM demande aux musulmans de France de prier pour les victimes et d’aller dans les Eglises pour apporter leurs soutiens aux Chrétiens après l’abominable assassinat du Père Hamel. C’est bien mais ce n’est pas assez.

Dans le même temps un millier de religieux musulmans indiens lancent une fatwa condamnant les actions du groupe jihadiste Daesh. Ils dénoncent des actes « non-islamiques ».

Les musulmans de France doivent prendre l’exemple de l’Inde car il ne suffit pas de condamner, IL FAUT AGIR.

Depuis un certain temps, je demande à la majorité musulmane silencieuse d’exiger du CFCM une fatwa contre le terrorisme. Beaucoup me répondent que le CFCM ne les représente pas. Peut-être, mais c’est cet organisme qui pour l’instant est reçu par les autorités politiques, c’est cet organisme qui représente l’Islam en France. Si vous n’êtes pas d’accord avec cela, alors il fallait et il faut que vous bougiez car on ne vous entend pas.

Avec des amis musulmans, nous avons créé une page facebook « Les musulmans contre la barbarie » afin que tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans les Institutions officielles puissent s’organiser et trouver des solutions. Beaucoup d’entre vous ont « liker » cette page mais peu de mobilisation.

Je sais que vous êtes blessés, meurtris par tous ces attentats.

Je sais que pour 99% d’entre vous, les organisations comme l’Etat islamique ne représente pas l’Islam.

Mais je sais aussi que sans action concrète de votre part, vos concitoyens de France risquent de perdre patience et ne pas comprendre votre silence.

Je vous le redis, condamner c’est bien mais ce n’est pas assez, VOUS DEVEZ AGIR.

A ceux qui se demandent comment agir concrètement, je leur réponds qu’ils doivent suivre l’exemple indien et lire ce qu’ont clamé les dirigeants musulmans indiens :

« Les agissements de Daesh sont inhumains et non-islamiques. L’Islam n’autorise même pas le meurtre d’un animal. Ce que fait Daesh abîme l’image de l’Islam »,

« Il n’y a aucun doute sur le fait que l’État Islamique abime l’image de l’Islam. L’Islam n’autorise pas le meurtre des gens au nom de la religion. Ce qu’ils font aux femmes … L’Islam nous apprend à respecter les femmes », déclare Abdul Rehman Anjaria, Président de la Cellule islamique de cyber défense.

Vous devez vous organiser au sein d’un collectif et c’est exactement le but de la page Facebook créée.

Vous devez exiger des Institutions musulmanes de France qu’elles aussi lancent des fatwas contre le terrorisme car sinon il sera trop tard

Pour ceux qui ne le savent pas l’Inde abrite la troisième plus grande communauté musulmane du monde. Les musulmans indiens représentent 14% de la population totale du pays.

About the Author
Éric Gozlan est né en 1964. Il a vécu une grande partie de sa vie en Israël au kibboutz et a servi dans une unité combattante de Tsahal pendant la première guerre du Liban et la première Intifada. Il étudie l’économie en Israël. De retour en France, il est reçu au troisième concours de l'École Nationale de la Magistrature et a travaillé de nombreuses années dans le milieu bancaire et au Conseil de l’Europe. En dehors de son parcours professionnel, Éric a toujours été intéressé par le social et les relations interreligieuses. Il pense qu’il est possible d’arriver à la paix par la religion (puisque les guerres partent souvent de celle-ci). C’est pour cette raison qu’il s’emploie en France à travailler sur le dialogue interreligieux et ce notamment avec l’Imam Chalghoumi Il a été nommé il y a peu par le roi des Roms ambassadeur de sa cause pour la France et a reçu la médaille de la paix en Roumanie. Éric est souvent invité à des congrès pour la paix pour donner son expertise sur certains problèmes Il a participé à deux nombreux colloques sur la paix et le dialogue inter religieux en Corée, Russie, Etats-Unis, Bahreïn, Belgique, Angleterre, Italie, Roumanie… Il est Directeur exécutif de l’Union des Peuples pour la Paix Eric Gozlan écrit dans plusieurs revues dont le Nouvel Observateur en France, Times of Israël en Israël et a publié dernièrement, suite à une demande du Vatican, une étude sur l’apostasie dans le Judaïsme
Comments