Featured Post

« Ce n’est pas un rêve, la vie de Theodor Herzl »

Ce film relate la vie tourmentée et intense du père fondateur d'Israël

Le 13 janvier 2016, date anniversaire du célèbre « J’accuse…! » d’Emile Zola, le Centre Simon Wisenthal Europe et le Keren Hayessod France présentent le film : « Ce n’est pas un rêve, la vie de Theodor Herzl » aux Publicis Cinémas à Paris.

Cet événement exceptionnel se fera sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République et avec le Parrainage de Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris. De nombreux ambassadeurs seront présents : Allemagne, Autriche, États-Unis, Hongrie, Israël, Royaume-Uni et Suisse, ainsi que des personnalités du monde culturel français dont Alexandre Adler, Marek Halter et Bernard-Henri Levy…

Ce film relate la vie tourmentée et intense de Herzl. Il retrace son séjour à Paris en tant que journaliste lors du procès Dreyfus et la rédaction de son manifeste « Der Judenstaat » (« L’État des juifs »). On assiste aussi à son combat diplomatique, de la Grande-Bretagne à la Russie et de l’Allemagne à la Turquie jusqu’à l’avènement du premier Congrès sioniste mondial.

Prix d’entrée : 50 euros / Etudiants : 20 euros

Pour des raisons de sécurité, inscription obligatoire.

Inscriptions en ligne

Ou par chèque à l’ordre du Centre Simon Wiesenthal Europe à adresser au 66, rue Laugier 75017 Paris. Information : 01 47 23 76 37 ou par courriel à csweurope@gmail.com

About the Author
Depuis sa création en 1920, et à partir de 1948 en partenariat avec Israël, le Keren Hayessod, a joué le rôle principal dans la construction et le développement du pays, dans le sauvetage et l’intégration des Juifs, nouveaux immigrants, ainsi que dans la lutte contre la fracture sociale. Seule organisation de collecte de fonds qui fonctionne en vertu d’une loi votée par la Knesset en janvier 1956, de nombreux projets ont étés menés, tels que l’organisation de l'alyah de millions de olims et leur intégration, la mise en place de centaines de programmes sociaux, éducatifs et culturels innovants destinés aux populations défavorisées, mais aussi le renforcement de l’identité juive de milliers de jeunes en diaspora, à travers des programmes tels que Massa, Taglit ou Bac Bleu Blanc. Le Keren Hayessod existe dans 42 pays du monde et il a œuvré en France sous le nom d'Appel Unifié Juif de France jusqu'en 2013. Depuis octobre 2013, le Keren Hayessod existe de façon autonome et est présidé par Richard Prasquier.
Comments