Benny Gantz à Bat Yam

Benny Gantz est passé par ma ville Bat Yam. Du coup, nous avons pu discuter avec lui et différents intervenants ont parlé de leurs attentes. Évidement, quelques citoyens likoudistes sont intervenus en huant et essayant de perturber le petit déjeuner bon enfant, vainement et avant de partir M. Gantz est allé leurs serrer la main. Les pseudo-militants, ont alors échangé convivialement leurs point de vue de la situation avec (je l’espère) le futur Premier ministre.

Sur internet, j’ai posté sur ma page des photos  avec mes impressions de sa visite et j’ai expliqué pourquoi je voterais pour Bleublanc. Puis, j’ai  partagé mon  post sur des pages communautaires de ma commune.
Il faut savoir que Bat Yam est une ville profondément likoudiste, dont les scores sont proche de 70% (à la louche). Il y a peu de militants bleublanc dans la ville, mais il y a en a de plus en plus.

Donc, évidement, on s’attend toujours à des réactions négatives lorsque l’on poste, surtout en campagne politique, dans un climat compliqué.

Mais internet est devenu un jeu de foire, où les gens finissent par se permettre n’importe quoi.

En deux ou trois mouvements, vous voilà affublez de toute de sortes de nom d’oiseaux, que pour des raisons évidentes, je ne souhaite pas répéter, tant par le contenu que par la forme sont « disons presque indigne d’une poubelle ».

Des insultes personnelles souvent, ou la personne inconnue de vous, semble avoir des connaissances inédites et surtout irréfutables sur votre personne. Mais il faut pas croire, que je suis la seule.

Pour le 14 juillet, sur sa page Facebook, @bennygantz a posté des voeux aux franco-israéliens, et bien, les insultes d’un niveau abyssal n’ont pas tardé à fleurir sa page.

Est-ce que ce phénomène est typiquement français ? De mon point de vue,  l’ère d’internet a ouvert aussi la lâcheté no-limit de personnes qui cachée derrière leurs écrans pensent qu’avec leurs soi-disant-e véhémence,  sont dévolues à une mission sacrée. Elles pensent sans doute que plus l’insulte est grosse, plus l’argument est bon… un système de valeur qui donne à réfléchir sur leur manière de penser….et je vois surtout l’équivalent de personnes frustrées qui se servent d’internet comme défouloir. Dommage, j’aurais préféré des échanges sur les idées, sur le futur d’Israël.

Et comme il fait beau, je vous laisserais y réfléchir  avant d’aller plonger 😉 bonne lecture !

 

à propos de l'auteur
Nouvelle immigrante revenue de Suisse. Patricia est ingénieure, professeure de Sciences et artiste.
Comments