Ayelet Shaked ou le parfait équilibre entre le féminin et le masculin

La présidente du parti Yamina, Ayelet Shaked, assistante à la conférence Srugim à Jérusalem, le 2 septembre 2019. Photo : Yonatan Sindel / Flash90
La présidente du parti Yamina, Ayelet Shaked, assistante à la conférence Srugim à Jérusalem, le 2 septembre 2019. Photo : Yonatan Sindel / Flash90

Le Dalai Lama dit que le monde sera sauvé par les femmes occidentales parce qu’elles ont la capacité de nous mener vers un monde plus apaisé, rempli de compassion, d’affection et de générosité.

Le monde politique et économique tel qu’on l’observe aujourd’hui est essentiellement basé sur des énergies masculines – celles de l’ego, du pouvoir, de la réussite par la volonté et le travail, et celles de la bataille pour survivre.

Ce système a marché pendant des milliers d’années. C’est celui qui nous a mené là où nous sommes aujourd’hui et sans cette énergie masculine de création, de disruption et d’intervention dans le monde, nous n’aurions pas aujourd’hui le luxe d’utiliser la technologie qui nous rend la vie si facile, et nous n’aurions pas le temps de développer notre intellect et nos émotions pour nous renouveler continuellement dans ce monde en perpétuel changement.

Cependant, nous assistons aujourd’hui à un tournant… Il y a clairement un mouvement collectif de retour vers le spirituel et de recherche de valeurs essentielles. On ne peut plus occulter l’explosion du développement personnel et l’attrait vers le monde de la thérapie, du coaching, des médecines parallèles et du bien-être qui sont les fruits de cette douce révolution.

Même dans le monde de l’entreprise, on parle de plus en plus de la « nouvelle économie sociale et solidaire » qui est basée sur le partage des compétences et sur l’échange, davantage que sur la concurrence et la réussite à tout prix.

Je fais partie de celles et de ceux qui voient en ce changement une évolution du monde vers une énergie plus féminine – celle qui fait de la place pour l’authentique et le vrai, celle qui fait confiance au déroulement naturel des choses, celle qui se connecte au lieu de se battre, celle qui partage au lieu d’imposer sa volonté.

Il ne s’agit pas là d’associer l’énergie feminine uniquement aux femmes, et l’énergie masculine uniquement aux hommes. Nous savons que nous sommes tous faits – les hommes comme les femmes – de ces deux énergies mélangées.

Et donc, même si il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine, je ne parle pas ici de discours féministe ou de bataille pour l’égalité des sexes, bien au contraire…

Le défi ici est de trouver l’équilibre entre notre énergie féminine et notre énergie masculine, et devant ce défi, les hommes et les femmes sont égaux.

Que l’on soit homme ou femme, trouver l’équilibre entre ces deux énergies nous amènera à notre alignement intérieur et par la même occasion, à l’alignement du monde matériel avec sa dimension spirituelle.

Ce n’est pas non plus un combat pour savoir quelle énergie est la « meilleure » ou laquelle va « gagner » – cela relèverait d’ailleurs une perspective masculine – mais plutôt de porter un regard neuf sur des forces qui existent depuis la nuit des temps pour voir comment nous pouvons (enfin!) trouver cet équilibre et être en alignement avec nous même, et avec le monde.

Ayelet Shaked est apparue dans le monde politique un peu par hasard. Elle n’avait pas prévu de faire carrière en politique et elle n’avait pas d’ambition de devenir ministre ni cheffe de parti. Et pourtant, à chaque fois qu’elle a été mise devant une mission à accomplir, elle a toujours relevé le défi sans hésiter et a choisi la route qui était la plus alignée avec ses valeurs et ses convictions – envers et contre tous.

D’où lui vient cette force, cette détermination, cette volonté ? C’est sûrement sa part d’énergie masculine qui lui donne les arguments, les outils, et les mots pour pouvoir se « battre » dans un monde essentiellement masculin.

Mais cette force et cette détermination ne sont pas motivées par son ego. Elles ne sont pas « achetées » par le pouvoir ou la perspective d’un poste haut placé pour la gloire. Cette force et cette détermination sont là parce qu’Ayelet Shaked est entièrement alignée avec sa mission, avec ses valeurs et avec sa vision de leader pour le pays des Juifs – et c’est là où sa dimension féminine intervient avec une force posée, avec une douce puissance.

Elle représente l’alignement collectif à une identité qui ne passe pas nécessairement par l’appartenance à un courant religieux, ou par une pratique religieuse, pour discerner clairement la dimension spirituelle du peuple Juif et son lien indéniable à la terre d’Israël.

Le Rav Kook savait que l’existence d’Israël, tel qu’on le connait aujourd’hui, serait rendue possible grâce aux Juifs laïcs, et que le plus grand défi du peuple d’Israël sur sa terre ne serait pas de se protéger contre ses ennemis extérieurs, mais de s’entendre les uns avec les autres.

Ayelet Shaked est-elle la seule à être alignée avec sa mission et sa vision ? Sûrement pas. D’autres sont également motivés par ces valeurs, par contre il leur manque soit l’authenticité et la transcendance spirituelle (venant de la dimension féminine), soit la détermination et la force mentale (venant de la dimension masculine).

Nous avons besoin de ces deux énergies pour accomplir notre mission sur terre. Et ceux qui pensent qu’ils peuvent se passer de l’une ou l’autre dimension, décident de rester dans l’ancien paradigme d’un monde binaire.

La nouvelle ère de leadership est menée par des leaders comme Ayelet Shaked qui ont intuitivement compris quel était leur rôle au niveau cosmique et qui ont décidé de mettre leurs deux dimensions au service d’une cause qui les dépasse.

Ce n’est pas une coincidence que cette nouvelle forme de leadership prend naissance en Israël – la Start-Up Nation innove également dans le Leadership – alors qu’une certaine partie du monde tend vers une politique de droite aggressive, directement inspirée d’une énergie masculine poussée à l’extrême… Et ce, peut être, parce qu’ils sentent le vent tourner et s’accrochent encore aux valeurs de l’ancien monde.

Mais le mouvement mené par le peuple et les prises de consciences collectives sont plus forts que les destins de quelques individus qui pensent pouvoir stopper la dynamique de ce changement qui est déjà bien lancé

Ayelet Shaked est pour moi la première pierre visible de ce nouveau Leadership qui montre que le monde est enfin prêt à accueillir l’équilibre des énergies masculines et féminines pour un monde plus apaisé et plus aligné…

Il était temps !

à propos de l'auteur
Nathalie est originaire de France, et après avoir passé quelques années aux Etats-Unis, elle a fait son alyah il y a 15 ans à Jérusalem. Sa passion est d’aider les femmes entrepreneuses à se connecter à leur mission et à s’aligner à leur dimension féminine pour développer leur business et leur permettre de participer à la construction d’un nouveau paradigme de business basé sur l'authenticité, le leadership et la contribution.
Comments