Featured Post

Déni de l’antisémitisme grandissant

Arrik observe le développement d'un antisémitisme patent que nul pays d’Europe ne veut admettre

La lecture de cet article dans Tribune Juive sur « Les 819 derniers juifs de Norvège quittent le pays » a rendu très triste des milliers de lecteurs ! Je réponds à mon ami Michael Bitton membre de Genève, militant de toujours dont l’affiliation à la Licra-Suisse lui a donné les moyens de suivre l’évolution de l’antisémitisme ces dernières années en Europe. Il avoue que ce qu’’il avait craint le plus pour nous autres juifs est en passe de se mettre en marche.

Michael Bitton ne crie pas au loup mais il lit et constate qu’il ne peut traduire autrement les évènements qui ont cours ces dernières années en ce qui concerne la situation des juifs en Europe ; il nous rappelle qu’il n’y a pratiquement plus de juifs dans les pays arabes. Il nous supplie, si quelqu’un a une autre lecture de ce phénomène et qui serait susceptible d’atténuer ses craintes, alors il est preneur et nous en remercie par avance.

Ma réaction est la suivante : la lecture de l’article de Tribune Juive n’est que le reflet des avancées d’une réalité inéluctable de l’antisémitisme patent que nul pays d’Europe ne veut admettre et encore moins la France de François Hollande qui a d’autres états d’âme.

Il serait plus utile de militer contre ce nouvel antisémitisme, noble cause, sachant que la seule solution est le sauvetage de notre jeunesse de cette Europe qui prend l’allure d’un continent bientôt islamisé.

« Crier au loup » est en effet un premier constat avant notre engagement contre cette menace qui nous ronge tant ici !

Le Maroc, dernier rempart contre l’antisémitisme, pays de coexistence judéo-musulmane deux fois millénaire compte à ce jour plus de cent professeurs d’universités. Ils ont été formés à l’université Paris 8. Ils ont été coachés dans l’Equipe d’accueil doctorale-Equipe (Unité) de Recherche EAD Etudes Juives et Hébraïques par les professeurs Haïm Zafrani & Ephraïm Rivline. Aujourd’hui, ils enseignent à plus de mille étudiants marocains en Master et doctorat la littérature juive comparée et la littérature israélienne et l’histoire du judaïsme marocain. Le royaume du Maroc compte 1800 Juifs mais cette population est à 80 % âgée de plus de 70 ans ; elle attend son dernier souffle. Elle ne sera plus jamais renouvelée.

Je ne peux malheureusement pas atténuer les craintes ou suspicions des lecteurs de cet article de Tribune Juive. Elles sont certes fondées et légitimes.

Le développement des agressions contre les communautés juives et de la montée en puissance de l’antisémitisme en Europe est un nouveau fléau auquel qui ne peut être contenu que si les juifs d’Europe forment un bastion d’auto-défense. Nous en sommes malheureusement arrivés à ce degré de danger imminent qui nous guette.

Un autre ami m’a proposé d’organiser avec lui une manif à Paris de façon à dénoncer le crime de l’Etat Islamique suite à la décapitation du journaliste James Foley qui ne doit pas inclure uniquement des français de confession juive. Nous avons pensé inviter une armada de chrétiens et de musulmans.

Mais seront-ils à ce Rendez-Vous ? Voilà qui partait d’un bon sentiment, ne pouvant plus accepter cette brutalité et cette barbarie de gens se présentant comme luttant au nom de Dieu et de la Religion. C’est aussi une excellente façon de faire contrepoids aux manifestations pro-palestiniennes et anti-israéliennes des semaines dernières qui savent se mobiliser de façon opportuniste.

Etrange silence des « consciences alter mondialistes et de l’ultra gauche » face à ce crime lâche et abjecte.

Mais le temps de s’organiser et de créer un comité de soutien à cette manifestation, il faut compter 3 mois de travail à plein temps pour une équipe de trapus avec plusieurs plateformes d’organisations et d’associations dont notamment des ténors et des locomotives, chefs de file de mouvements d’idées, des intellos… Comme ils ont été capables d’organiser en France quelques jours avant la Guerre des 6 jours de 1967 avec en tête des journalistes dont notamment Yvan Levaï…

Ce projet est pour l’instant dans les tiroirs. Il en ressortira dès lors où dans un café une première réunion de « think tank » débouchera sur un plan d’action.

De plus, combien de bonnes consciences françaises juives, musulmanes et chrétiennes se sont soulevés contre l’agression du Hamas à partir du rapt et de l’assassinat des 3 ados israéliens ? en dehors de :

• BHL, dans son « coup de gueule » sur Le Point
• Jacques Tarnero dans sa « Lettre ouverte à Christophe Barbier » rédacteur en chef de L’Express à propos des Juifs qui ont peur sur Le Huffington et aussi dans « Pour qui se bat Israël ».
• Daniel Sibony : « Cinquième lettre sur Gaza / Perversion de l’humanitaire » dans son blog personnel sur son site.
• Israel under fire sur le Web ou sur Facebook : Toutes les données utilisées sont confirmée par des sources officielles émanant d’un groupe d’étudiants venus du monde entier et de jeunes volontaires professionnels d’Israël opérant depuis Jerusalem et IDC Herzilya. Toutes les informations fournies sont factuelles. Il n’y a aucune propagande, pas de surenchère ni de mensonge. Tous les faits ont été vérifiés et les témoignages sont d’origine.
• Dr. Richard Rossin, écrivain, ancien secrétaire général de MSF, co-fondateur de Médecins Du Monde, ancien vice-président de l’Académie Européenne de Géopolitique écrit : « Le Hamas et ses compagnons de route en France » sur le monde.fr du 18.08.2014
• Yaël Hassan qui a rédigé son « Billet du soir du 29 juillet 2014 et dernier post d’ici mon départ » en guise de Lettre ouverte à mon amie France
• i24news la TV Israélienne en langue française, diffusion jour et nuit contre la désinformation en 3 langues.
• France, pour la première fois tu me fais peur par David B. le 15 juil 2014 sur le Web.
• Lettre à mes amis de Facebook par David B.
• « Gaza Underground infrastructure » : Photos 19 July 2014 sur le net

Les différents mails envoyés depuis octobre 2013 avaient un sens en exprimant notre inquiétude face aux coups de boutoir islamiques, voire à cet effet « l’observatoire sur la christianophobie »

Le pouvoir politique, suivi par les journalistes, a pris le parti de se taire en faisant preuve de dhimmitude. Les raisons sont multiples:

• complexe de l’ancienne puissance colonisatrice
• « générosité » de la gauche
• captation des voies musulmanes
• peur d’être accusé de stigmatiser
• peur tout cours

Un ami averti m’écrivait qu’ « on part tout doit vers la république islamique de France à l’horizon 2030-2040. Mais le peuple va finir par ne plus supporter cette situation. Et cela peut se terminer, soit par une prise du pouvoir par le FN, soit par de violents affrontements ».

La politique étrangère repose sur les mêmes ressorts: l’Irak envahi par l’Etat Islamique barbare est un fait important que les organisations pro-palestiniennes et la presse ont brillé par leur silence.

Alors qu’à Gaza lors de la récente escalade du Hamas et les 5000 roquettes balancées sur les civils d’Israël ont donné des centaines d’article à cette même presse subjective, arbitraire et toujours laconique. »

Enfin, ce phénomène nous avait déjà mobilisés dès le 29 Sept 2013 lorsque je balançais cette simple info, sans surprise pour l’époque :
« Peut-on craindre ce phénomène en France ? » On s’interroge.
«Vous avez dit Etat laïque» ?

Un tel parti existe en France, fondé par Latrèche. Il finira un jour par avoir des élus dans les villes à grande concentration musulmane. Mais cela prendra plus de temps qu’en Belgique. Il y a un tiers de musulmans à Bruxelles, essentiellement des Marocains. Et la Belgique n’a pas du tout la tradition de laïcité qu’a la France depuis 1905.

Voilà quelques réflexions et quelques pistes qui méritent notre attention.

Israël est l’unique pays qui ne connaisse pas d’antisémitisme.

About the Author
Trajectoire & Itinéraires d’Arrik Delouya Il est Israélien avant d’être citoyen français. Il est Sociologue-Chercheur et écrivain. Il est également conseiller international en stratégies de communication et de développement en matière de « fund raising » pour le compte d’incubateurs et startups d’Israël.. Il a 68 ans, né à Marrakech et fils de Simon Delouya, coiffeur décédé et de Madame, née Esther Ohnona. Il est marié en 1978 à Paris avec 1 enfant (26 ans). Etudes Supérieures 1969-1978 • Guivat Haviva, Center for Social Research, Israël • Collège de France sous la Direction de Claude Levi - Strauss et Raymond Aron, Paris • Université de Paris VIII Vincennes, Paris • EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes), Paris • EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), Paris • Collège Coopératif, Paris • INLCO (Institut National de Langues et Civilisation Orientale), Paris Parlant couramment l’hébreu, le judéo - arabe, l’anglais, et l’espagnol, il est de langue maternelle française. Arrik a une trajectoire d’humaniste, d’origine juive descendant d’une famille de rabbins et juges mais aussi de fermiers et artisans de Marrakech depuis cinq siècles et expulsés du Portugal et d’Espagne ; il vit a Paris et ses nombreux déplacements professionnels de travail de terrain couvrant l’action humanitaire se situent entre Israël, l’Inde & le Maroc et dans des dizaines d’autres pays ; Après une expérience en milieu kibboutz il entame ses études universitaires et il obtient en 1976 le titre de Docteur en Sociologie (Lettres et Sciences Humaines) à l’Université de Paris X - Nanterre sous la présidence du Professeur Albert Memmi. Il est également Diplômé de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) - 6° Section des Sciences Economiques et Sociales - Sorbonne. Enfin, Il enseigne entre autres le concept de la sociologie du «Fund Raising» qu’il ramène des Etats-Unis et d’Israël dès les années 1980. D’abord, conférencier - instructeur à l’institut afro-asiatique de Tel-Aviv, il poursuit ses universités à Paris. Il est ensuite chercheur - associé au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et conférencier de plusieurs universités et organisations syndicales et instituts de coopération : France, Israël, Maroc, USA, Costa Rica, Argentine, Inde…, il a déjà à son actif 5 ouvrages, il a été également directeur de collection d’ouvrages. dans une maison d’édition. Homme de terrain, à la tête de plusieurs Fondations Internationales (actions de mécénat, sociales et humanitaires), il est missionné pour organiser des levées des fonds. Dans ses derniers projets, il a crée entre autre à Paris un pool international permettant de commercialiser des produits et des solutions en high-tech et bio-tech venant des incubateurs et des startups d’Israël. Il a été Conseiller européen de plusieurs entreprises israéliennes de hautes technologies en sécurité informatique au service d’incubateurs et de startups en leur levant des fonds en Europe dans le cadre d’un réseau pour assurer leur développement afin de les incuber. Ensuite il les amène sur le marché international pour la commercialisation de leurs produits. Il bâtit des stratégies de communication et de développement dans la durée et il participe à les suivre jusqu’à l’obtention des résultats escomptés. Il a même initié, organisé et présidé des Rencontres au Sénat à Paris entre des porteurs de projets israéliens scientifiques, médicaux et industriels et des investisseurs de plusieurs pays dont les USA, l’Inde, la France, la Suisse, le Maroc… http://www.afic.asso.fr/Images/Upload/Partenariats/France_Israel.pdf Il conseille des Fondations sociales en Israël, en Inde et dans d’autres pays en voie de développement pour la construction de « Cité d’Enfants » dans le but est d’autonomise des communautés issues de la misère et de la pauvreté. Il a rejoint dans les années 1990 le Peres Centre for Peace pour y développer avec le Maroc et d’autres pays un projet de Formation et Perfectionnement d’Ingénieurs et de Techniciens Agronomes Marocains & de vétérinaires en Israël et au Maroc. Enfin, il fonde et préside les Permanences du Judaïsme Marocain (APJM-Paris) pour faire connaître sa richesse sous ses divers aspects au passé et au présent par tous les moyens possibles et contribuer ainsi à sa permanence à travers des groupes de think tank, des actions de sauvetage du patrimoine, des symposiums, des écrits, des synthèses de films, face à l’érosion et l’oublie de l’histoire. « Là où l’histoire pourrait s’effacer, l’homme se doit de raviver sa mémoire presque mouvante devant nos yeux «. Il a également crée l'Association Israélienne pour la Préservation, la Diffusion & le Rayonnement du Judaïsme Marocain / Zohar dont il est également Président exécutif à Tel-Aviv depuis le 20 /1/ 2009. Il a mis les Tombes du Cimetière Juif de Marrakech en ligne ! Cliquer ici 1 La recherche des tombes de la communauté juive de Marrakech http://www.cimetierejuifmarrakech.com/index.php?file=Tmp Descendant du Grand rabbin Itzhak Delouya zatsa’’l de Marrakech 2 Qui était Rabbi vénéré Itzahk Delouya zatsa’’l à Marrakech ? de la ville de Loja à Marrakech http://www.cimetierejuifmarrakech.com/Documents/Origines_Delouya.pdf 3 Rabbi Yitzhak Delouya le Premier de Marrakech http://www.cimetierejuifmarrakech.com/Documents/Rabbi_Y_Delouya_le_Premier.pdf Arrik Delouya (Ph.D-Sociology) Sociologue chercheur Président d’associations APJM-Paris & Zohar-Tel Aviv GSM: +33 6 77 16 13 55 E-mail: a.delouya@orange.fr
Comments