Attention à la science po des Palestiniens

Le président palestinien Mahmoud Abbas rencontrant des membres du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 3 octobre 2019. Photo FLASH90
Le président palestinien Mahmoud Abbas rencontrant des membres du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 3 octobre 2019. Photo FLASH90

Il ne faudrait surtout pas croire que les Palestiniens font n’importe quoi, surtout pas.

OLP, Jihad islamique, Hamas et j’en passe, leur politique a l’air débridée et inconséquente, loin de là, cela fait très longtemps que je m’en doutais, des dizaines d’années, déjà avant Oslo je m’en méfiais, mais plus de 25 ans après, mes soupçons se sont renforcés et affirmés.

Je dois dire que les Palestiniens sont passés maîtres en sciences politiques, je crains que les dirigeants israéliens n’aient pas encore trouvé la parade adéquate pour déjouer tous les pièges imparables posés par la stratégie des dirigeants palestiniens.

Il faudrait pour cela qu’ils partent du principe numéro un, que les arabes qui vivaient dans la Palestine mandataire, depuis toujours, dès le début, même avant et après la Déclaration Balfour en 1917, n’ont jamais admis le fait qu’un quelconque état ou foyer juif, puisse voir le jour dans n’importe quelle portion de ce territoire, cela est TOUJOURS VRAI EN 2022.

Une fois convaincus de ce fait, il faudra que nos stratèges israéliens comprennent ce qui suit :

1- Ayant refusé tout compromis territorial pour une paix « des braves » même ceux qui leur donnaient pratiquement l’entièreté de la Judee-Samarie (Cisjordanie) il ne devrait plus faire de doute que les Palestiniens veulent au fond, surtout qu’ils le disent dans leur Charte officielle, rien de moins que de remplacer Israël par un état dont ils disent, devra être une Palestine réunifiée, démocratique où musulmans, chrétiens pourront vivre égaux en droits et devoirs, pour les juifs qui seront invités à ne pas être expulsés, ouvert à eux aussi…

2- Pour arriver à leurs fins, les Palestiniens sont arrivés à faire croire à la terre entière, qu’ils ne se contenteraient que de la Judee-Samarie avec Jerusalem-Est comme capitale, soit en fait, les lignes d’Armistice d’avant la guerre de 1967, tout en sachant pertinemment que même ce territoire diminué, ne pourra plus voir le jour, vu qu’aujourd’hui, après tous leurs refus de paix, un demi-million de juifs se sont installés dans une partie de cette région qu’ils ont recouvrée.

3- Cela fait déjà 55 ans qu’Israël a repris des mains des Jordaniens qui l’avaient annexée tout à fait légalement, la Judee-Samarie, les Palestiniens malgré tout, sont intraitables sur les concessions à faire s’ils voulaient vraiment la paix, ils n’ont pas du tout l’air pressés de faire cesser les implantations des juifs dans cette région.

La raison, elle est évidente, quand l’objectif est au fond, de remplacer tout Israël par l’état arabe de Palestine, qu’il y ait un demi-million de plus ou de moins leur est égal, puisqu’eux ne se gêneront pas une fois cet état entre leurs mains, qui je l’espère ne verra jamais le jour, ils pourront eux, comme les arabes de Daesh ou d’autres terroristes, l’ont fait avec les Yazedis voire les kurdes également, expulser non seulement cette population mais aussi celle d’Israël d’avant 1967, et cela sans j’en suis sûr sans que cela ne pose trop de soucis à ceux qui n’ont jamais admis cet état d’Israël dans ses droits.

4- La tournure des événements, nonobstant les « Accords d’Abraham » semblent leur donner raison, aux Etats-Unis par exemple, qui est le seul état qui garantisse vraiment l’existence d’Israël, le vent tourne, dans vingt ans les étudiants des Universités qui ne permettent même plus que des « sionistes » affichés puissent avoir leur mot à dire, seront aux manettes, je ne me fais aucune illusion, ce sera très grave si ça ne l’est pas déjà.

5- Au lieu de prévenir cette propension des américains de gauche tendance « Woke » qui ne voient de plus en plus dans l’état d’Israël qu’un régime colonial, les Israéliens en sont depuis des années à se chamailler pour des postes de député ou de ministre, sans se soucier de l’avenir et des intérêts du pays, on ne peut pas indéfiniment ne compter que sur la force militaire et technologique des israéliens, on le voit déjà, l’Iran sous boycott et blocus ne se défend pas si mal, et ce, déjà actuellement…

6- Le plus grave, c’est que les Palestiniens, par leur refus d’acceptation du fait israelien, sont en train de jeter le pays entre les mains de juifs de plus en plus extrémistes, depuis des dizaines d’années, les Accords d’Oslo et le retrait de Gaza en sont la preuve, ils ont été « récompensés » par des actes terroristes et des guerres asymétriques qui mettent à mal Israël sur la scène internationale, bien ce pays ait tout le droit international pour lui.

7- Je terminerais avec ce dernier point, quand les Palestiniens auront jeté le pays d’Israël entre les mains des plus radicaux d’entre eux, ils auront retiré une des justifications la plus répétée dans les sphères politiques mondiales « Israël est la seule démocratie dans la région » alors dans vingt ans, avant ou après, est-ce que ce sera toujours vrai ?

Les Palestiniens misent sur plus radicaux qu’eux pour enlever l’appui de plus en plus inquiétant de la puissance américaine, car un état d’Israël dominé par des extrémistes, deviendra très difficile à supporter, pas qu’aux Etats-Unis c’est sûr, Israël ne doit pas attendre d’en arriver là, je suis très inquiet quand je vois le comportement de la classe politique complètement inconsciente face aux dangers à plus ou moins brève échéance, qui menacent le pays.

à propos de l'auteur
Dans son blog, Serge parlera du conflit israélo-arabe, de relations internationales, et d'Israël face aux medias dans le monde
Comments