Le salon des nouvelles technologies et solutions numériques du futur en est déjà à sa 2e édition et connait un succès impressionnant.
Pensé et inventé par Mr LEVY de PUBLICIS et le groupe Le Parisien / Les Echos. Il aura réuni en cette année 2017 pas moins de 60.000 visiteurs, 6000 startups du monde entier, 1500 investisseurs, et quelques centaines de dirigeants de grosses ou de moyennes entreprises. Et quand je dis grosses, il faut imaginer … Très grosses (Google / Alphabet – Facebook, SODEXO, ACCOR groupe, etc…). Et dans ce public, que ce soit coté Startups, Investisseurs ou facilitateurs … de nombreux israéliens.

Pour ceux qui comme moi, comprennent un peu l’hébreu, ils se trouvent comme interpellés à chaque instant par des conversations dans cette langue dans les allées du salon.
« Ils sont partout » comme le dirait le film d’Yvan ATTAL sur les juifs. Israel n’est pas surnommé la «Startup Nation» pour rien ! N’est-ce pas ?

Il faut reconnaitre à Israël le mérite d’accompagner techniquement comme affectivement les personnes, juives ou non, que le business avec Israël intéresse. Le stand Israël, remarquablement tenu par Sephora COHEN renseigne, met en relation, accompagne et sert de QG, de lieu de rendez-vous, d’espace de coworking / café, ou un rafraîchissement vous est offert, un sourire donné, un renseignement ou une rencontre proposés. Un autre regard sur Israël et les israéliens suggéré. Un petit coin de «chez nous» plutôt rassurant au milieu de cette grande messe agitée, des nouvelles solutions qui feront les activités de demain, et qui parfois peut donner le vertige.

Pour info : PZARTECH une startup israélienne a reçu un grand prix des mains même du BigBoss d’Alibaba. On en parle jusqu’en Chine ! Notre président Emmanuel Macron, ainsi que l’ambassadrice d’Israël en France ont visité le salon, cette dernière a même honoré de sa présence le pot (ouvert à tous) organisé sur le stand Israël.
Très remarquée, la conférence de Mr Régis SENEGOU de Sivan Innovation une société franco-israélienne de lutte contre le cancer via le Big Data…

Je ne saurais trop vous conseiller de vous y rendre l’an prochain, mais je vous recommande de vous y préparer des semaines à l’avance. Car faire le tri de ce qui pourrait vous intéresser à titre personnel, ou professionnel ne sera pas simple, tant l’offre est abondante.

Il y a des expériences de réalité virtuelle ou augmentée que vous expérimenterez probablement dans vos visites les jours et les semaines à venir. Vous utiliserez surement les services de déplacements dans des véhicules sans chauffeurs (souvenez-vous de l’excellence d’Israël dans ce domaine, avec la vente à Intel de la solution Mobileye pour 15 Milliards de dollars !). Vous regarderez avec amusement et intérêt ces enseignes animées, lumineuses et en relief (HYPER VSN KIMONO). Un Bar ou le serveur est un bras articulé qui dosera comme il faut le cocktail que vous aurez commandé… Une application israélienne (FRUITFULLWAY) aidera même les couples à optimiser leurs chances d’avoir des enfants. Vous souhaiterez acquérir ce robot comme assistant ou compagnon, acheter cette imprimante 3D (BOCUSINI) de pâte d’amande pour proposer à des clients la statue (à croquer) du Bar Mitsva, comme celle du couple de jeunes mariés, au-dessus de leur gâteau, etc…

Que vous soyez un particulier en quête d’idées ou par curiosité, une startup à la recherche de financement ou de rencontres avec de grands groupes… Des entreprises israéliennes comme CHALENGY, INNOVESTA, CHATTER, et bien d’autres que vous trouverez sur ce site : itrade.gov.il/France (en français !) pourront vous aider dans vos démarches.

Voilà un microscopique aperçu de ce que vous pourrez voir l’an prochain. J’ai suggéré dans ces lignes moins de 10 offres, entreprises ou produits (pas toutes israéliennes bien sûr), alors qu’il y en avait plus de 6000 présentes cette année ! Combien donc, l’an prochain ?
Les 3 jours du salon (couverts par votre badge) ne seront vraiment pas de trop !
A très bientôt pour de nouvelles infos, tourisme, voyages, culture, gourmandises et nouvelles technologies du futur.

Amicalement : Ary TOLEDANO