« Il exprime une passion, mais il le fait avec trop de rage. » Un fan.

Des chroniques, des blogs, des documentaires, et des webinars sur Dieudonné il y ‘en a ad nauseam, et son nom ne cessera pas de revenir dans la presse, alors élargissons un peu le sujet, mais juste un peu.

A l’occasion des Parlementaires Européennes, Dieudonné avait invité ses fans au théâtre de la Main d’Or afin d’entendre son opinion quant aux résultats, et parler de la tuerie au Musée Juif de Bruxelles, avant de s’asseoir pour écouter l’artiste jazz Gilad Atzmon.

Je suis au regret de vous dire que le seul commentaire quant aux élections est que cette victoire du FN n’est que passagère (espérons-le) une transition dans l’effondrement du système politique, et quant aux meurtres de Bruxelles, la suspicion que cela pourrait être un coup du Mossad à la veille des parlementaires, sentiment soutenu par un membre du public qui y voit là une conspiration également d’autant que deux juifs se sont fait tabasser à Créteil dans un intervalle proche. Je vous laisse en tirer les conclusions que vous voulez, pour ma part….

Au-delà de ses propos plus véhéments, le message que Mr. Mbala Mbala essaye de faire passer est véritablement anti-système, contre le système politique (bien que je ne l’ai pas entendu critiquer le FN récemment, surtout quand Jean Marie LePen donne du matériel avec Monseigneur Ebola, mais bon la famille c’est sacré), contre le système médiatique et ses manipulations.

Mr. Mbala Mbala a été libéré, psychologiquement et émotionnellement, par la réalisation que les medias et les gouvernements perdent de leur prestance lorsque confrontés à l’internet, et au pouvoir du citoyen armé d’un téléphone portable.

En cela il a raison, il convient de s’informer et de se faire une opinion autant en écoutant les nouvelles officielles qu’en allant les vérifier, rechercher des points de vu contraire, et en tirer les conclusions qui nous sont propres.

Pourtant il semble que Dieudonné, et a plus juste titre son public, pensent que tout ce qui ce trouve sur internet doit être vrai tant qu’il est en opposition à la ligne gouvernementale, qui est, bien entendu, un message subliminal des agents de l’ombre du Mossad.

C’est déjà assez difficile comme ça d’avoir des amis complotistes, on se met souvent la tête dans les mains en la secouant, en essayant de rester calme.

Quand toute une salle pense que les printemps arabes (de la Tunisie au Bahrain) sont la Sionisation de la jeunesse Arabe, et que Bashar Al Assad est le seul qui a compris les manipulations, on n’essaye pas de raisonner, pas plus que quand quelqu’un annonce avec certitude que les troubles aujourd’hui en Lybie sont le résultat des exactions du Conseil Révolutionnaire International Section France, vous l’aurez compris, le CRIF, on se demande quel type d’information vous êtes en train de chercher et si vous avez la capacité à distinguer le vrai du faux.

La présence de Jacob Cohen a la conférence, permet de mettre en perspective cette paranoïa mélangeant antisémitisme, anti-sionisme, et conspiration en tout genre.

Son livre de 2010 Le Printemps des Sayanim, traite de l’infiltration des hauts milieux politiques, administratifs et des affaires par des agents dormeurs recrutés par le Mossad, les fameux Sayanim (Sayan au singulier signifiant Aide ou Assistant), qui seraient plusieurs milliers simplement en France, et dont les noms se perdent dans une nébuleuse faite de complots et d’agendas secrets en vue d’Israeliser les opinions influentes.

Pour récapituler : méfiez-vous de tous les juifs hauts placés, et encore plus de ceux qui ne sont pas juifs mais soutiennent Israël car ils sont surement des agents du Mossad. Des Sayanims. Et tant qu’on y est, si on suit sa logique, méfiez-vous aussi de Jacob Cohen juste au cas où son livre serait une tentative par le Mossad de manipuler l’opinion en lui donnant un livre volontairement subversif….

On va surement me répondre que je suis un mouton manipulé par les Sayanim, ou un Sayanim moi-même (je ne le suis pas, je ne dois pas être assez bon) mais quand même, la Lybie et le CRIF ? Bashar Al Assad ce Héros ? Les Printemps Arabes ?

Pour quelqu’un qui a grandi en pensant qu’un Super Sayan c’était un super guerrier à queue de singe appelé Sangoku, imaginez ma déception quand on me dit qu’il s’agit en fait de BHL.

Je suis sûr d’une chose, durant toute la Guerre Froide le bloc occidental devait vivre dans la paranoïa des agents dormeurs soviétiques, et le bloc soviétique dans la paranoïa des agents dormeurs occidentaux. La Guerre Froide est finie, depuis les théories complotistes sur la Franc Maçonnerie et l’Illuminati ont perdu un peu de leur essor. Il y’a tellement de conspirations sur les Etats Unis qu’elles en deviennent contradictoires, mais dieu merci il y a le Sionisme.

Ce qui m’étonne dans tout ça c’est que la Chine est la seconde puissance mondiale, a surement des espions dans pratiquement chaque épicerie (je fais de l’hyperbole exprès ! rassurez-vous !) et pourtant tout le monde s’en moque. Mais Israël c’est sûr et certain doit cacher quelque chose de manipulateur, et a envergure internationale. Personnellement je me méfie des Papous. Leur ile ne me dit trop rien, en plus elle est loin, je ne comprends pas leur langue là, et plus je cherche des informations sur les conspirations Papoues, moins j’en trouve, cela doit cacher quelque chose.

Est-ce qu’Israël recrute des agents à l’étranger ? Oui sans aucun doute. Est-ce que cela cache quelque chose de sinistre comme la tentative de domination sioniste mondiale avec Jérusalem comme capitale ? Surement moins déjà. Mais le public de Dieudonné semble le croire. Pourtant ce même public demande avec naïveté : est ce qu’il y a même une opposition au Sionisme en Israël ?

C’est là que le bât blesse, et parfois Dieudonné doit regarder son public et se dire, mais qui sont ces gens, et qu’est ce qui ce passe dans leur têtes ? Si on se dit antisioniste et qu’on demande si une opposition existe en Israël, on devrait ouvrir un journal et se renseigner, mais non, ces journaux sont tenus et gérer par des Sayanims alors, demandons a Dieudonné qui blâme le complot Américano-Franco-Sioniste pour les attaques en Lybie. Pourquoi Sioniste ? On en sait trop rien non plus mais puisqu’on ne sait rien après tout, et que tout le monde nous ment… Vous voyez ou je veux en venir.

Heureusement personne n’a mentionné de complot en Afrique avec l’aide d’Israël pour neutraliser Boko Haram, mais ça ne devrait pas tarder.

Ce qui ressort de cette conférence, est un constat navrant, une part de la population qui est en crise, perdue, en quête de réponses et persuadée que derrière sa paranoïa se cache un humanisme et un universalisme a toute épreuve. Peut-être bien oui, peut-être bien que non, ça me fait le même effet que l’an 40.

Ce qui est dommage c’est que de la même manière que les actions de la NSA devaient être mises en lumières, ou celles de la DGSE pour le coup, les actions d’Israël devraient pouvoir faire l’objet d’une réflection intellectuelle, et d’une critique là où elle est méritée.

J’aimerais en savoir plus sur les modes opératoires du Mossad, ce dont je n’ai pas besoin, c’est qu’on m’encourage à la suspicion, et à la dissolution de la fabrique sociale, par des gens tels que Mr. Cohen ou Dieudonné qui offrent en réponse a la manipulation médiatique leur propre forme de manipulation.

Il serait injuste de ma part de ne pas parler des points plus positifs du discours de Mr. Mbala Mbala et Mr. Cohen: celui de l’appel aux communautés, a l’instar de la communauté Juive, a s’organiser afin de faire valoir leurs droits et leur représentation en société; et celui de la dangerosité de faire un amalgame entre Israel et la Diaspora Juive, ce que le gouvernement Netanyahu fait, par exemple en blâmant les médias internationales pour les meurtres du Musée Juif de Bruxelles, une critique faite par Michael Blum dans ce même journal (même si il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives quant aux motivations des coupables), mais également reprise par Haaretz ce matin, comme un des facteurs qui renforcent l’antisémitisme plutôt que de le combattre.

Quant à Dieudonné, je l’ai senti fatigué, et derrière son rire et son attitude provocatrice, j’ai cru percevoir une larme, une tristesse profonde, et j’ai eu mal pour lui. Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même pour la situation dans laquelle il se trouve, mais j’ai eu mal pour lui, derrière la bête immonde, se cache un homme qui souffre profondément.

Je ne suis pas resté pour le concert de Gilad Atzmon, mais j’aime beaucoup cet extrait de la version cinématographique du Hitchhiker’s Guide to the Galaxy :

« Toute ma vie j’ai eu le sentiment, qu’une force sinistre contrôlait le monde. »

« Hein ? Quoi ? Non ça c’est de la paranoïa tout ce qu’il y a  de plus normal, tout le monde dans l’univers ressent ça. »

P.S: La Bête Immonde est le titre du prochain spectacle de Dieudonné, pas une insulte, ou une tentative de moquerie de ma part.