A tous ceux qui partout dans le monde, se consacrent à sauver la Vie, à la protéger, à la défendre, à se battre pour elle, à ouvrir le ciel au faisceau de grâce sanctifiant l’Etre qui s’incarne par la Révélation de l’Eternel, souvenez-vous de ces lignes du Cantique des Cantiques : « L’Amour est fort comme la Mort, ses ardeurs sont des ardeurs de Feu, une Flamme de l’Eternel… »…

Comme le flambeau du désir trans-générationnel qui vers la connaissance du temporel à l’Eternel change les temps.

Avec notre immense respect et notre profonde gratitude à toutes celles et ceux qui font vivre cet espoir, fédérant l’élan individuel de l’adhésion universelle à cette dimension, terre promise de la délivrance, inscrite dans l’évolution,
où la fluidité des liens fonde le commerce virtuel de la cohérence universelle ; oeuvre de la Justice, oeuvre de Paix du monde qui se lève en relief de celui qu’il remplace dans la limpide splendeur des correspondances qui glissent sur la matrice infinie des transformations, à la Gloire du Temps qui les contient tous, tendu sur les piliers de l’univers, comme la tente du sacerdoce retentissante de l’hymne à l’émerveillement et réveille la mémoire de l’Etre qui s’incarne, sur les hauts lieux de la délivrance, accomplissant la vision de Moïse et la mission du Peuple d’Israël – Fidèle à l’Eternel – au seuil de la grâce accordée, avec pour seule légitimité, la Révélation.

AMEN ! De l’Hébreu – Mahamin ! Je Crois !