Qu’on ne s’y méprenne pas. JM. Le Pen ne se fait pas prier pour montrer ses intentions nauséabondes qui fragmentent la société française, mais tel un artisan boulanger n’oublie jamais de nous servir des petites phrases antisémites et assassines comme des « fournées » de pain rance.

Rien d’étonnant qu’après la montée du FN, JM Le Pen se sente à nouveau pousser des ailes. Même si sa fille s’est évertuée à donner une image lisse du parti, même si, pour donner du poids à ses tentatives démocratiques, elle a été tentée de changer le nom de celui-ci ou bien encore n’a eu de cesse à grands renforts de déclarations bien intentionnées, de s’ériger contre tous ceux qui étiquetteraient son parti comme étant un parti raciste et antisémite il n’en demeure pas moins que dans la famille Le Pen, quand vous demandez la fille, vous obtenez le père…

Le but de ce parti étant de se faire un maximum de voix, alors même que le parti socialiste ne fait que participer à l’explosion du FN par sa politique désastreuse et que la droite se délite à cause de combines liées à l’argent et/ou au sexe (tout comme la gauche d’ailleurs).

Ceux qui ont voté le FN ont vite oublié que l’extrême droite reste et demeure l’extrême droite. Ils ont aussi vite mis au ban les plus de 6 millions de morts en 39/45, tuant une seconde fois ces victimes du fascisme et de l’antisémitisme.

Pourtant il faut rappeler à ceux qui veulent en découdre avec l’islam et donc croient voir dans le FN la planche de salut, que M. Le Pen est le parrain de la fille de Dieudonné et fait parti du club très privé de Soral et des Tariq Ramadan, des révisionnistes de tous poils et dont la haine des juifs est le point commun entre tous ces pseudos penseurs, intellectuels ou autoproclamés comme tels.

Devons-nous rappeler que Marine Le Pen, au delà de ses alliances plus que douteuses avec les partis néo-nazis d’Europe a dit au micro de G. Durand il y a quelques semaines que si elle était au pouvoir elle prendrait le pouvoir à ces gens là (les juifs) et le redonnerait aux français. Sous-entendu que les français de confession juive sont des voleurs de pouvoir et d’argent et qui plus est, ne sont pas français du fait de leur appartenance religieuse.

Alors peut-on plaindre les antisémites ou même les faire changer d’avis, la réponse est non. Par contre qu’une partie de la communauté juive issue de L’Union des Français Juifs ait voté pour le FN cela mérite réflexion. Il est temps pour eux de se remémorer ce qu’il est advenu de leurs proches il y a 70 ans.