Bon, techniquement depuis l’Italie. Je vais y revenir.

Vous avez peut être lu mes billets précédents sur le Projet Habesha, un projet humanitaire basé à Aguas Calientes au Mexique, avec le rêve un peu fou, de relocaliser trente réfugiés Syriens au Mexique dans le but de compléter leurs études supérieures.

Le tapis a atterri, le premier étudiant Syrien, Essa Hassan est maintenant au Mexique, et quel accueil il a reçu dans la capitale Mexico City.

11933429_10153032016626790_6804223265833630186_n

11062547_10153032016736790_4629903355359149693_n

Essa, qui a fuit la Syrie pour l’Italie avant d’être relocalisé au Mexique, va reprendre ses études d’ingénierie à l’Université Panaméricaine à Aguas Calientes. Voyez ses premières impressions en vidéo sur ce lien.

Essa n’est que le premier réfugié que le Projet Habesha relocalise au Mexique, il est également le premier réfugié Syrien que le Mexique accepte tout court.

Un exploit pour une organisation entièrement volontaire (DIMA MX), financée entièrement par des donations privées, et géré par un groupe de professionnels et d’humanitaires Mexicains et internationaux.

Le Projet Habesha a encore du chemin à faire avant d’atteindre son objectif de trente élèves, mais les rouages sont en mouvement, ou plutôt le tapis volant retourne là ou il est appelé.

Compte tenu des inquiétudes planant autour de l’accueil de réfugiés Syriens, prenez ceci en compte : les réfugiés Syriens ne traversent pas vos frontières pour ruiner vos modes de vie, ils fuient un conflit, et cherchent des opportunités pour contribuer a leur pays et au votre pendant qu’ils y sont.

Essa, et les autres participants d’Habesha veulent étudier. Ils veulent vous montrer, et au monde, qu’ils n’ont pas été vaincus, et vous invite à vous défaire de vos préjugés, de votre paranoïa sécuritaire, et de leur donner une chance à une éducation et un meilleur avenir.

En Mexico se puede.

11083866_845463538858261_7458098241077030993_n