Ignorent la misère des autres peuples ;

N’apportent pas leurs découvertes aux autres peuples en détresse ;

Se contentent peut-être d’envoyer des paquets de riz en Afrique ;

N’offrent pas à l’Afrique leurs savoir faire en matière de panneaux solaires comme source d’énergie alternative depuis 60 ans ;

Ne créent pas une association telle que « Ingénieurs sans frontières » pour envoyer des étudiants dans des villages pauvres avec pour tache difficile de trouver des solutions aux problèmes de manque d’eau, d’électricité, de malnutrition… ;

Ne partagent pas un design d’imprimante 3D pour pouvoir développer de nouvelles sources d’énergies solaires au sein des populations du tiers monde et des pays touchés par des tremblements de terre – Haiti par example – et qui pourront, en autre, apporter de l’électricité afin de conserver la nourriture et les médicaments ;

Ne donnent pas accès aux ordinateurs pour 7 dollars dans les pays du tiers-monde ;

Ne mettent pas en place des compétitions au sein de leurs universités pour encourager un brainstorming chez leurs étudiants dans le but de trouver des solutions à faibles couts dans les domaines de l’agriculture, de la médecine, l’eau, énergies renouvelables et de l’éducation pour le tiers-monde ;

Ne partagent pas non plus une technologie pour récolter de l’eau de pluie dans les régions désertiques d’Afrique ou son apps pour fournir de l’énergie…

N’encouragent pas ses écoliers (et non pas étudiants) à donner aux africains une solution qu’ils ont développée pour empêcher la malnutrition : une algue qui contient 70 % de protéines et qui est capable de pousser dans une bouteille en plastique ;

Ne demandent pas à ses médecins de combattre la malaria en Afrique.

Surtout,

Ils ne s’associent pas avec la population qu’ils oppressent pour offrir une apps en arabe pour aider les jeunes parents qui n’ont pas accès aux informations de bases dans le domaine de la périnatalité.  Et cette application n’aura pas un million de téléchargement dans les pays arabes qui ne reconnaissent pas leur existence…

Ils ne donnent pas accès à des cours de neurologie en ligne d’une de leurs universités (considérée par ailleurs comme l’une des meilleures au monde) aux Etats qui ne les reconnaissent pas officiellement ou qui souhaitent l’irradier de la planète comme l’Arabie Saoudite, l’Iran et le Liban.

Ils ne vendent pas leurs aquatabs – tablette pour purifier l’eau-  à l’UNICEF pour que cette organisation les distribuent à un de ses ennemis, la Syrie.

Et si je continue, vous serez encore en train de lire ce blog l’année prochaine.

Ce n’est peut-être pas une si mauvaise chose, en particulier pour les étudiants de Paris VIII…

Mais je ne pense pas que leurs niveaux intellectuels leurs permettent de comprendre ce que l’Etat d’Israël fait pour le monde entier. Nous avons eu la démonstration cette semaine.

Cela requiert une certaine ouverture d’esprit… Et leurs fiertés en prendraient un sacré coup…

Ils n’auront jamais le niveau des étudiants Israéliens (qui sont par ailleurs juifs, arabes,musulmans,  chrétiens, druzes et bédouins) qui contribuent à un monde meilleur.