C’est pour moi un honneur de figurer parmi les bloggeurs de l’édition francophone du « Times of Israël ». Un honneur certes partagé avec beaucoup, mais soyons honnêtes les uns et les autres, rédacteurs ou lecteurs : peu doivent lire toutes les publications, ou alors, seulement ce qui concerne leurs sujets d’intérêt.

En tout cas, et même si c’est bien dommage, on ne consulte pas assez les « bios » des nombreux intervenants dont beaucoup sont de qualité. Une réflexion donc, au tournant de l’année nouvelle : qui suit ma série radiophonique ? Qui sait que le plus gros de mon activité journalistique, ce sont des émissions de radio sur la fréquence juive de Paris, et non des articles publiés ici ou ailleurs ?

Je profite donc de l’occasion pour présenter un petit bilan de l’an passé : « Bye bye 2016, et un coup d’œil dans le rétroviseur », c’est le titre (récurrent avec le temps) d’une publication sur mon blog, mise en ligne ce mardi 3 janvier. En voici l’essentiel. En espérant que cela vous donnera l’envie de suivre, vous aussi, l’émission « Rencontre » qui passe depuis près de vingt ans sur la Radio Judaïques FM, un dimanche matin sur deux ; qui est consacrée au monde musulman ; et qui ne vous raconte pas – comme cela semble à la mode chez trop de gens – que tous les Arabes sont affreux, sales et méchants !

Nouveaux et anciens invités

2016 a été particulièrement riche en nouveaux invités, douze l’année dernière. En voici la liste, par ordre de diffusion : Roland Burrus, Isabelle Kersimon, Gérard Fellous, Simon Skira, Hamdam Nadafi, Philippe Cohen, Deborah Harros Goldman, Jean-Paul Fhima, Samy Bochner, Lamia Ait El Haj, Robert Alaux, Nahro Bet-Kinne.

« Rencontre » a ses « invités réguliers », et en général tous ceux qui sont venus sur mon plateau souhaitent y revenir : remercions donc ici Pierre Vermeren, historien spécialiste du Maghreb ; Marc Knobel, directeur des études du CRIF ; Geneviève Chauvel, historienne et romancière ; Dorothée Schmidt, chercheur à l’Institut Français des Relations Internationales ; Benjamin Stora, historien spécialiste de l’Algérie ; Chérif Amir, égyptien, docteur en géopolitique ; et Bernard Allali, historien spécialiste de la Tunisie. Beaucoup d’entre eux sont devenus des amis, au fil des années, et ce fut un plaisir pour moi de les avoir à nouveau sur mon plateau.

Livres traités

Contrairement à 2015, cette fois un grand nombre d’invités, nouveaux ou non, ont parlé de leurs dernier livre. Citons les, par ordre d’émission : « Le choc des décolonisations » ; « L’indifférence à la haine » ; « Islamophobie, la contre-enquête » ; « A la recherche d’un islam de France » ; « Les cavaliers d’Allah » ; « Iconoclastie du Moyen-Orient » ; « Ulcère » ; « C’était hier en Algérie ».

En parcourant ces huit titres, je réalise après coup la grande variété des ouvrages dont nous avons parlé : enquêtes ; compilation d’articles ; album de photographies anciennes ; roman ; livres historiques, de styles très différents … un éclectisme bien à l’image de « Rencontre » !

Pour celles et ceux qui auront la curiosité de visiter mon blog, vous pourrez accéder directement à leur présentation en cliquant sur les nouvelles couvertures ajoutées sur la page d’accueil, et qui en comprend déjà plusieurs dizaines

La France à l’honneur

Je suis heureux que nous ayons pu, au travers de quelques émissions, évoquer notre pays, la France, avec ses fractures, ses défis et parmi eux la place importante des Musulmans dans le paysage national. Marc Knobel a évoqué la haine, si présente en particulier sur Internet, et surtout la terrible « indifférence » qu’il combat au fil de ses publications ; la journaliste Isabelle Kersimon a critiqué le concept « d’islamophobie » et l’utilisation victimaire faite, en particulier, par le CCIF ; ancien Secrétaire général de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, Gérard Fellous a expliqué, à partir d’une minutieuse compilation, comment l’islam cherche sa place dans notre pays ; Philippe Coen, avocat international qui promeut le label « Respect Zone », a parlé lui aussi de la haine sur Internet et des moyens de la réduire ; et Jean-Paul Fhima a évoqué son noble et difficile métier de professeur d’Histoire.

Histoire

L’Histoire, justement, a été largement présente dans ma série et tout au long de l’année : celle de la décolonisation avec Pierre Vermeren ; celle de la conquête arabe de l’Afrique du Nord avec Geneviève Chauvel ; mais aussi celle d’Israël avec Samy Bochner, engagé dans la coopération franco-israélienne ; sans oublier les Assyriens, dont nous avons évoqué le génocide oublié avec Robert Alaux, grand spécialiste du sujet, et Nahro Beth-Kinne, militant associatif en exil.

Monde musulman d’aujourd’hui et actualité

Mais nous n’avons pas laissé de côté le monde musulman, celui d’aujourd’hui. Là encore, c’est en parcourant les numéros de « Rencontre » pour 2016, que je découvre une vraie cohérence dans les sujets : en fait, c’est des victimes que nous avons essentiellement parlé, en une période sinistre toujours dominée par les crimes de l’Etat islamique et de ses alliés : réfugiés syriens au Liban, avec Roland Burrus, revenu d’une mission pour l’ONG « Relief and reconciliation for Syria »  ; Baha’is d’Iran, avec Hamdam Nadafi qui milite en France pour dénoncer leur persécution ; Yézidis avec Deborah Harros Goldman, qui travaille à leur sauvetage auprès de Steve Maman ; et, même s’il s’agit plus d’une oppression que d’une tragédie, sort des Femmes au Maroc avec Lamia Aït El Haj, jeune et douée écrivain dans une – presque – autobiographie.

Cela ne m’a pas fait oublier d’évoquer l’actualité politique du Moyen-Orient, même si les sujets abordés ont été moins nombreux l’année dernière : la Turquie, avec Dorothée Schmid ; et l’Egypte avec Chérif Amir, deux invités maintenant bien connus de mes auditeurs.

Communautés juives disparues ou presque

Enfin, et même si ma thématique reste le monde musulman, il était tout à fait naturel d’évoquer sur la fréquence juive trois communautés, totalement disparues ou en voie d’extinction. C’est ainsi que nous avons parlé avec Simon Skira du départ des Juifs du Maroc, à partir d’un film documentaire qu’il a co-produit ; avec Benjamin Stora des Juifs d’Algérie, en feuilletant ensemble son album de photographies anciennes  ; et avec Bernard Allali de la mémoire des Juifs en Tunisie, à partir de son travail récent dans ce pays.

En espérant pour finir ne pas décevoir mes auditeurs, nouveaux ou fidèles, pour la nouvelle année civile !