La récente décision du nouveau chef de la « Maison-Blanche » a fortement ébranlé le monde et surtout les pays arabes.

Que faut-il penser de cette déclaration fracassante?

Dans sa campagne électorale, Trump était allé plus loin encore avec son intention d’interdire purement et simplement à tout musulman d’où qu’il vienne d’entrer aux Etats-Unis !

Une fois élu, le nouveau président a limité cette interdiction à une huitaine de pays musulmans.

Seule, semble-t-il, la république islamique d’Iran a réagi en décidant d’interdire aux américains d’entrer sur leur sol.

Aux dernières nouvelles, 48% des américains contre 42% ont approuvé leur président.

Au plan international, selon que l’on se place du point de vue moral ou au contraire sur celui du droit, on est amené à répondre différemment à la question.

Il est évident que dans un premier cas, on peut être choqué par cette décision qui frappe en bloc une communauté qui compte plus d’un milliard d’hommes !

Dans le second cas, la question de l’éternelle souveraineté d’un pays, surtout aussi important que celui-là, nous oblige à ne pas le discuter.

En matière de terrorisme, il n’y a pas de parade déterminante, un seul homme peut ébranler n’importe quel pays. La meilleure « solution » est la prévention pour limiter les risques d’attentats.

Le monde, dans un premier temps était choqué par une décision si coercitive, comme, semble-t-il tous les citoyens américains ayant été sondés, voulant comprendre voire approuver le coup d’épée jusqu’auboutiste d’un homme aussi exceptionnel que TRUMP!

Limiter le risque peut-être mais l’annihiler jamais.
Pour certains, l’homme « le plus puissant au monde » fait peur. Pour d’autres, il suscite purement et simplement l’admiration d’un tel courage.

L’avenir nous dira qui aura finalement raison.