La ville flamande de Torhout, surtout connue pour le festival rock de Torhout-Werchter, a nommé Luc De Scheemaeker ambassadeur culturel de la ville.

Information à première vue d’une banalité parfaite, mais plus que préoccupante en réalité.

Luc De Scheemaeker, caricaturiste connu sous le pseudonyme O-Sekoer (qui se prononce ‘au secours’ en néerlandais) a remporté le deuxième prix d’un concours de caricatures sur l’Holocauste organisé à Téhéran.

Son dessin consistait en une superposition du mur israélien et du portail ‘Arbeit macht Frei’ à l’entrée du camp d’extermination d’Auschwitz.

Mais l’individu ne s’est pas limité à cet exploit, puisqu’il a produit d’autres caricatures dont l’antisémitisme est encore plus flagrant, rappelant celles publiées en Allemagne nazie.

Ces dessins ignobles sont à voir avec le lien suivant : ici.

Pour l’un des principaux quotidiens flamands, ‘Het Nieuwsblad’, la désignation de Luc De Scheemaeker, comme ambassadeur culturel de Torhout est méritée, du fait de sa notoriété à l’étranger.

Le principal quotidien socialiste flamand, ‘De Morgen’, l’avait déjà encensé au moment où il avait remporté le prix obtenu à Téhéran.