Depuis un mois, Israël a rapporté près de 800 actes de terreur. On continue de spéculer dans les médias du monde entier quant à la possibilité d’une troisième intifada. Mais pour l’instant, si l’on compare les événements actuels à ceux de la première intifada de 1987 à 1991 et de la deuxième intifada de 2000 à 2005, nous ne voyons pas un soulèvement d’un grand nombre de Palestiniens hors de contrôle.

Il est tout simplement trop tôt pour se prononcer. Il est fort possible que cela devienne une troisième intifada, mais pour le moment cela semble être une série d’actes de terreur par des Palestiniens agissant comme des « loups solitaires ».

Soyons francs : les récentes attaques contre les citoyens israéliens – tout aussi isolées et sporadiques soient-elles – posent un grand danger pour la vie quotidienne dans le pays. Ces attaques représentent plus un “djihad individuel” qu’une troisième intifada, mais le même résultat persiste. Les mêmes personnes sont ciblées, les mêmes personnes sont victimes et le même ordre du jour est promu. La terreur reste la terreur ! Beaucoup de morts inutiles ont été rapportées.

  • Terreur imprévisible :

Un des graves dangers posés par ce terrorisme en Israël est le fait que chaque acte est diffèrent du précèdent et de celui qui le suivra. Voici quelques exemples :

  • 20 octobre : des jets de pierres sur une voiture a forcé un citoyen israélien à quitter son véhicule et l’a amené à être écrasé par un camion.
  • 18 octobre : un palestinien a saisi le fusil d’un soldat de Tsahal, l’a tué et a blessé onze autres personnes.
  • 16 octobre : un palestinien déguisé en journaliste poignarde un soldat de Tsahal.
  • 13 octobre : une attaque au couteau et des tirs de pistolet dans un bus à Jérusalem ont causé la mort de 4 personnes et en ont blessé 15 autres.
  • 1 octobre : tir à bout portant sur un jeune couple qui est mort sous les yeux de leurs 4 jeunes enfants.

Ces actes sont tous différents, ce qui les rend presque impossibles à prédire ou à éviter. Cette imprévisibilité est probablement la plus grande menace pour Israël en ce moment. Israël est devenu un leader mondial et un expert sur la façon de détecter les explosifs avant leurs détonations. Mais comment peut-on détecter un couteau fait avec une règle d’école ? Comment prévoyez-vous le jet de pierres sur une voiture sur la route ? Comment pouvez-vous éviter une voiture qui fonce sur des personnes patientant à un arrêt de bus ? C’est purement impossible !

  • Terreur bon marché :

Être ou devenir un martyr a longtemps fait partie de la culture palestinienne. Les jeunes palestiniens sont endoctrinés contre le peuple juif à un âge très précoce. On leur a enseigné comment « tuer des juifs. » La mort fait partie de la mentalité de nombreux pays musulmans du Moyen-Orient, en particulier quand il s’agit de détruire Israël. La promesse d’un « harem céleste » de 72 vierges ainsi que des aides financières aux familles d’auteurs d’homicides font monnaie courante dans les milieux palestiniens.

Les palestiniens ne sont pas tous désireux de donner leur vie pour « la cause », mais à peu près tout le monde serait prêt à faire du mal aux Israéliens comme on peut le remarquer en ce moment. Cela requiert un très faible nombre de volontaires « martyrs palestiniens » et c’est une méthode de terreur bon marché qui attire beaucoup de monde. Nous pouvons nous attendre à davantage d’actes similaires dans les prochaines semaines.

  • Terreur financée :

On appréciera le fait que les USA ont réduit leur aide financière à Abbas de 80 millions de dollars (bien que le simple fait qu’ils lui aient envoyés 290 millions par le passé défie toute logique). L’aide financière à un groupe terroriste est essentiellement du terrorisme. Pourquoi devrions-nous considérer d’autres groupuscules terroristes tels que l’Iran, le Hamas, le Hezbollah ou Al-Qaïda et conclure qu’ils forment un partenariat de la terreur, mais en même temps ignorer l’implication des États-Unis auprès d’entités terroristes ?

Pas un seul dollar des 290 millions de dollars que les Etats-Unis ont envoyé à Abbas en 2015 n’a jamais été justifié, à moins bien sûr que nous croyons aux mensonges de M. Abbas à propos des victimes palestiniennes et de l’occupation israélienne. Le fait que les États-Unis aient retenu 80 millions de dollars montre que quelque chose ne va pas. C’est comme si on essayait de forcer quelqu’un à arrêter de fumer en retirant quelques cigarettes de son paquet, mais en le laissant fumer le reste. Cela ne va simplement pas marcher !

Cette vague actuelle d’attaques terroristes spontanées contre des citoyens israéliens et des soldats n’est pas une intifada en tant que telle, du moins pas une intifada façon « vieille école ». Pourtant, elle pourrait finir par devenir plus dangereuse que les deux intifadas précédentes.

Si la créativité l’emporte, nous allons voir davantage d’attaques, chacune plus imprévisible que la précédente. Cela s’avère être un vrai cauchemar logistique pour Israël. Ce n’est pas étonnant que le maire de Jérusalem ait récemment annoncé à ses résidents juifs que s’ils avaient une licence de port d’arme valide, ils ne devraient jamais sortir de chez eux sans une arme à feu.

Les loups qui attaquent Israël ne sont pas en meutes. Ils sont peut-être loin d’être bien organisés et structurés, mais ils restent cependant des loups avec un appétit féroce pour les juifs. Et toute cette histoire n’est pas à propos de Jérusalem, ni à propos  du mont du Temple et ni à propos des territoires contestés. Ces événements des dernières semaines sont simplement motivés par le désir d’éradiquer totalement Israël et tous les juifs.

Heureusement que Dieu continue à être un sioniste et continue à protéger Israël contre la destruction complète, comme nous pouvons lire dans le Psaume 121:1-4.

1 Je lève mes yeux vers les montagnes: d’où me viendra le secours?
Le secours me vient de l’Eternel, qui a fait le ciel et la terre.
Qu’il ne permette pas à ton pied de trébucher, qu’il ne somnole pas, celui qui te garde!
Non, il ne somnole pas, il ne dort pas, celui qui garde Israël.