Travailler, vivre et fonder son foyer en Israël en 2014 est un grand challenge surtout si vous souhaitez tenter votre chance en dehors du Kibbutz.

Israël est, depuis l’air de la bulle Internet, une place de choix pour les investisseurs et les sociétés qui souhaitent acquérir les meilleures technologies; celles qui sont les plus avancées en terme de fonctionnalités mais également d’innovation pure.

Le monde francophone n’a pas cette culture ou du moins pas aussi développée que celle de nos voisins outre-Atlantique.

En effet une start-up signifie que nous divisons le risque en deux parties, d’une part la force vive, l’idée, le moteur qui va mener le projet à bien, et la partie financière, nécessaire et essentielle tel un poumon pour les entrepreneurs.

Cela paraît facile mais ne vous y trompez pas : créer sa start-up et lever des fonds comportent des engagements, des risques qu’il faut pouvoir assumer.

Mais c’est décidé, vous voulez monter votre start-up et en Israël s’il vous plait !

Vous l’avez bien compris, l’une des voies israéliennes est de créer une start-up et d’y mettre assez d’énergie pour qu’elle porte ses fruits. Alors forcément vous aussi vous voulez être de la partie.

Maintenant que l’annonce est faite, il ne vous reste plus qu’à trouver l’idée, l’idée qui va tout déchirer.

Si votre mère est comme la mienne, rien que l’annonce de cette grande nouvelle lui a fait dire en vous pinçant la joue » mon fils, ils vont te manger dans la main ». Ok mais on met quoi dans la main ??? Pas sûr que les cacahuètes suffisent très longtemps …!

L’idée

Plein de motivation, vous sortez de son blister un grand cahier tout neuf et avec votre plus beau stylo, vous écrivez sur la première page en gros caractères : IDÉE !

Alors en prenant une profonde inspiration, vous commencez à faire le point sur votre expérience et votre savoir-faire mais vous laissez aller également votre imagination.

En même temps, vous priez pour développer rapidement votre sixème sens : l’intuition, laquelle vous aidera à trouver l’idée révolutionnaire que vous cherchez.

Mais lorsqu’on parle d’idées révolutionnaires ce n’est pas d’inventer un nouveau skateboard volant ! On évoque plus ici un moyen de pouvoir améliorer la vie quotidienne, de répondre à un besoin précis car c’est cela une idée révolutionnaire dans le monde aujourd’hui !

Prenez l’exemple de Gettaxi, une application simple qui permet de commander un taxi en quelques minutes ; cela a répondu au besoin croissant de pouvoir consommer via son mobile des services aussi courants que le transport. En cela rien de révolutionnaire, tout le jeu a été de pouvoir investir la technologie pour pouvoir « informatiser » un maximum de véhicules.

Une idée géniale c’est avant tout le croisement entre la réponse à un besoin large non satisfait et une réalisation simple.

Prenez votre vie courante, c’est vrai qu’on préférerait pas tacher les couverts avec la tehina, mais ça fait pas partie du folklore alors c’est presque comme si le besoin n’existait pas, et c’est là qu’intervient le :

MOBILE

Vous souvenez-vous des mobiles Nokia ? Ils ne répondaient qu’à un besoin clair de pouvoir communiquer entre les utilisateurs ! Quand on y repense c’était vraiment des cailloux numérotés !

Les écrans étaient ridicules, les téléphones étaient monstrueux et leur batteries inexistantes : et pourtant la deuxième vague de téléphones mobiles avait la particularité de pouvoir changer de « coque  » – le début de la révolution et son écosystème avaient commencé !

Au lycée c’était à celui qui avait la plus belle… pour 15 euros on pouvait refaire sa journée.

Aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs ont un smartphone dans la poche, autant de besoins à satisfaire et de rêves à concrétiser.

Pour vous aider : trouvez un slogan simple, résumez votre projet en moins de six mots. Si vous y arrivez c’est nécessaire mais pas suffisant.

Dans notre prochain post nous verrons les cinq étapes nécessaires à passer pour transformer une idée en projet, suffisant mais pas nécessaire.

Les plus grands noms aujourd’hui sont faits de projets créés dans un garage, une cave ou une voiture. Si vous avez un ou plusieurs de ces éléments, c’est …pas nécessaire et ….pas suffisant.

Lorsque vous aurez l’idée, le projet et le financement ce sera nécessaire et plus que suffisant !

Attention les start-ups sont dangereuses pour la santé, elles entraînent une forte absorption de café, une réduction du sommeil et la consommation de substances légales selon certaines législations uniquement… A co-fonder avec modération !

N’oubliez pas une chose : même Nokia a été relégué au fond du classement et même vendu par ses propriétaires; c’est dire comme un succès peut être suivi de quelques revers.