27 juillet 2015, départ pour les Maccabiades Européennes à Berlin.

Je fais parti de l’équipe de Volley-ball France qui n’a plus participé aux Maccabiades depuis 10 ans.

Un peu d’appréhension, je cherche quelques renseignements sur cet événement méconnu en France.

La création des Maccabiades date d’avant la création de l’Etat d’Israël en 1932, où la torche avait été allumée par le maire de Tel Aviv Meir Dizengoff. A cette époque 11 juifs ont sillonné l’Europe pour convaincre les sportifs de participer à la première édition des Maccabiades.

Ils ont été créés pour fédérer la communauté alors que l’antisémitisme menaçait l’Europe et que les juifs étaient exclus des compétitions officielles.

Jouant avec le Moadon Loisirs, organisme de colonie de vacances, tous les jeudis au Volley à Roland Garros, nous avons décidé de monter l’équipe de Volley France pour les Maccabiades, sous l’impulsion de notre capitaine Raphaël Attyasse.

Quelques semaines avant le départ, nous avions reçu des maillots France avec notre nom et un sac Maccabiades, pour nous mettre déjà dans l’ambiance.

A peine arrivés à l’aéroport nous rencontrons l’équipe de Basket du Canada, premières photos et premiers échanges sur le tournoi, la compétition est gentiment lancée avec notamment un « Allez la France » lancé par le pilote au décollage et des applaudissements de tout l’avion.

Quelques heures plus tard, nous arrivons à l’Hôtel Estrel, le plus grand hôtel d’Allemagne.

Distribution des badges et après quelques pas dans l’Hôtel, nous rencontrons des sportifs venus du monde entier, chacun avec son maillot. De la Grande-Bretagne à Israël, des pays plus étonnants comme Gibraltar, des nations invitées comme l’Argentine, les Etats-Unis ou le Canada, certaines délégations ne possèdent même qu’un seul participant comme l’Irlande.

Le drapeau géant Maccabiades Berlin 2015 annonce le début d’un évènement hors du commun.

Dès le lendemain, départ pour notre premier match, direction le stade olympique de Berlin.

Tout est parfaitement organisé, grâce à de nombreux volontaires venus pour informer et gérer les 2300 sportifs présents dans l’Hôtel.

Escortés par la police, après 45 minutes de trajet et parfois la sirène de police pour éviter les embouteillages, nous nous concentrons pour notre match contre Israël.

Préparation dans les vestiaires et arrivée sur le terrain, une cinquantaine de personnes sont présentes dans le public. Le niveau est assez élevé, nous donnons le meilleur de nous même pour un souvenir mémorable.

Quelques heures après le match, nous nous dirigeons vers le stade olympique de Berlin où les jeux olympiques ont eu lieu en 1936. L’endroit est particulièrement symbolique car c’est le stade où Hitler avait inauguré les jeux olympiques, avec notamment un défilé et de nombreux slogans nazi dans le stade.

79 ans après plus de 3000 juifs marchent sur les traces de l’histoire avec une certaine émotion. La cérémonie est notamment marquée par les discours du ministre de la justice Allemand Helko Maas et surtout par la rescapée de la Shoah Margot Friedlander.

Suite aux discours, nous nous préparons pour le défilé d’ouverture, délégation par délégation.

Après une petite heure d’attente, nous descendons sur la scène en forme de Magen David, les sportifs étant fiers de porter les couleurs de leur pays.

Cette soirée fut à la fois exceptionnelle et très symbolique.

Par la suite, nous avons continué la compétition, et le retour à l’Hôtel était à chaque fois un lieu d’échanges et de rencontres entre les différentes communautés du monde entier.

Pour notre part nous avons obtenu la médaille de Bronze, ce qui représente une certaine fierté pour notre première participation aux Maccabiades.

Nous avons profité de la fin du séjour, pour visiter Berlin et ses nombreux lieux juifs, comme le mémorial de la Shoah en plein milieu de la ville ou le musée juif.

La cérémonie de clôture a mis fin à 10 jours qui resteront gravés pour toujours et des souvenirs inoubliables.

Merci à mon équipe Raphaël Attyasse, Arthur Amar, Arthur Vidal, Charles Lascar, Benjamin Lebrati, David Bitbol et Anthony Bonin, notre mascotte Elsa Attyasse, notre chef de délégation Albert Abeziz et notre docteur Freddy Atlani.