L’autorité palestinienne a réagi aux pressions d’Israël et de la nouvelle administration américaine, pour cesser d’indemniser les familles des terroristes qui agissent dans le pays.

Abbas a avancé un prétexte, l’impossibilité de priver des milliers de familles qui reçoivent mensuellement des sommes prévues, selon les crimes commis par une personne de leur famille.

Abbas et Arekat ont avancé des raisons qui sont à priori compréhensibles, cela laisserait des familles entières démunies, qui, du jour au lendemain n’auraient plus rien pour vivre, ce qui générerait une crise sociale qui pourrait devenir dangereuse.

Admettons que cela soit vrai, je propose quelques solutions pour tester la bonne foi des dirigeants palestiniens :

1- Diminuer Les pensions sans les annuler.
2- Qu’ils déclarent qu’à dater d’aujourd’hui, l’Autorite Palestinienne ne versera plus rien aux familles de ceux qui se rendront coupables d’actes terroristes.

Ainsi prévenus par avance, celui ou celle qui commettra un crime prendra ses responsabilités, leur famille ne recevra plus rien, et personne ne pourra exiger de la direction palestinienne de payer pour leur crime, ils auront été prévenus.

Personne, aucun terroriste ne pourra dire qu’il a été pris au dépourvu, et tous les arguments avancés par les Abbas ou Arekat ne tiendront plus.

Abbas veut faire croire qu’il est un homme de paix, chiche, qu’il le prouve, il n’a qu’un mot à dire pour montrer sa bonne foi, et cela pourrait avoir un impact énorme, qui pourrait justifier que Netanyahu fasse lui aussi un geste équivalent, beaucoup de gestes sont à sa portée, et je suis sûr qu’il en fera au moins un.

On peut rêver, qui sait, mais les solutions ne manquent pas si la volonté existe, des deux côtés.