« Serge j’ai une grande nouvelle pour toi, tu me dois plus rien »

« On repart à zéro ?  »

« On reste à zéro !  »

Vous connaissez tous cette réplique ? Et nous ? pour Kippour on reste à zéro ou on repart à zéro ?

 

Au moment de nehila la dernière prière de Kippour, chacun à son niveau, est convaincu que ses bonnes résolutions vont tenir le long terme, mais rapidement on se rend compte que c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

Alors comment faire pour que la sincérité du moment, puisse se prolonger et nous faire progresser ?

Il est écrit : « sour merah vassé tov »

« Éloigne toi du mal et fais le bien »

Pour pouvoir s’éloigner du négatif il faut faire quelque chose activement de positif. Prenons un exemple : J’aimerais arrêter de dire du mal sur les gens, je dois prendre sur moi……

De dire du bien, c’est plus simple à s’y tenir et cela aura forcément une influence sur les choses négatives que j’ai malheureusement l’habitude de dire.

Ce principe peut et doit s’adapter à chaque situation.

En ce jour de Kippour 5775, rappelons nous que notre judaïsme ne se vit pas qu’à travers notre rapport à Dieu, mais qu’il doit aussi se vivre dans notre rapport à l’autre, en étant plus agréable, plus tolérant, plus ouvert…

Pour construire ensemble l’unicité du peuple juif.

Bon jeûne.

Raphaël de Lev